Nata Samb devant les micros

Administratrice du Fonds d’Appui des sénégalais de l’extérieur : « Que les Sénégalais de la RCA ont un problème d’insertion »

Advertisement

Dakar, Dimanche 22 Mai 2016 (Infos Gabon) – L’émergence rime bien avec le temps. En tout cas, Mme Nata Samb Mbacké, Administratrice du Fonds d’Appui des Sénégalais de l’extérieur est une dame qui a bien compris la notion du temps. Acceptant de s’entretenir avec nous pour une heure convenue, Mme Mbacké nous a reçus même à deux minutes du rendez-vous, tout en respectant le timing de l’entretien. A l’Américaine, elle a expliqué l’utilité du Fonds d’Appui des Sénégalais de l’extérieur (FAISE). Elle s’est aussi prononcée sur les sénégalais rapatriés de la République centrafricaine ou de la Libye.

Le FAISE est un fonds mis en place pour promouvoir les investissements productifs des Sénégalais de l’extérieur. L’objectif visé est d’encourager et de soutenir les initiatives de développement des Sénégalais de l’extérieur.

Le FAISE a été institué par le Décret n° 2008-635 du 11 juin 2008 portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement. « Que les Sénégalais puissent aussi revenir et investir dans leur pays ; on peut les aider. Nous devrons appuyer leurs projets, leurs activités génératrices de revenus ; en même temps, nous devrons les orienter », explique Mme Mbacké.

Elle poursuit ses explications en laissant entendre que « le fonds d’Appui des sénégalais de l’extérieur a un bureau d’informations et d’orientation pour tous les Sénégalais qui veulent ouvrir une société ».

« On peut les orienter à l’Apix pour prendre les conseils, pour leur montrer le chemin. Parce que les gens qui sont à l’extérieur n’ont aucune idée de ce qui se passe au Sénégal », fait-elle rajouter dans ses propos.

S’agissant des Sénégalais rapatriés, par exemple ceux qui viennent de la RCA ou de la Libye, au niveau du FAISE, « nous avons donné 75 millions pour les Sénégalais qui sont revenus de la RCA ; à un moment, nous avons vu qu’ils avaient un problème d’insertion et de quotidien ».

Il y avait une assistance urgente que le président Macky Sall avait mis en place, le FAISE a organisé ces sénégalais en relation avec le ministère de la femme, qui a donné des abris. « Nous avons organisé ces rapatriés pour les aider à rédiger des projets ; la plupart se trouvait au fonds du Sénégal. Nous les avons beaucoup aidés à avoir une autre vie », poursuit Mme Mbacké. Quand bien même, la manne financière du fonds d’Appui des sénégalais de l’extérieur ne suffit pas.

FIN/INFOSGABON/GM/2016

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *