Les assises de l'Agriculture

Agriculture : Le Gabon veut réduire sa dépendance de l’extérieur

Advertisement

Libreville, Jeudi 29 Juin 2017 (Infos Gabon) – Des assises sont en cours à Libreville pour trouver des solutions durables à la contribution de ce secteur au produit intérieur brut.

A l’initiative du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en oeuvre du programme Graine, et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec la Société de transformation agricole et de développement rural (SOTRADER), Libreville abrite les assises sur la redynamisation de l’agriculture et l’accélération du programme Graine pour une souveraineté alimentaire au Gabon.

Ouverte mercredi, cette rencontre qui se déroulera jusqu’au 1er juillet, envisage la structuration d’une action publique stratégique destinée à réduire de manière significative la forte dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur.

Placées sous la présidence du vice-Premier ministre, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement, Bruno Ben Moubamba, ces assises visent à augmenter de manière substantielle la contribution du secteur agricole au Produit intérieur brut (PIB).

Helder Muteia, coordinateur sous-régional pour l’Afrique centrale de la FAO, et Patricia Taye épouse Zodi, ministre délégué à l’Agriculture, représentant d’Yves Fernand Manfoumbi, qui ont pris la parole à l’ouverture des travaux ont présenté les lignes de force de l’ambition nationale.

A savoir : la mise en adéquation du cadre juridique et institutionnel de l’agriculture par rapport aux enjeux de la redynamisation du secteur, la disponibilité et l’accessibilité de terres agricoles sécurisées, le soutien des modèles de production et des chaines de valeur durables dans les filières porteuses, le renforcement du capital humain, la promotion de l’agriculture familiale comme moteur de souveraineté alimentaire, l’accélération de la mise en œuvre du programme Graine, la diversification et l’accroissement des sources de financement.

Ces assises sont marquées par la présence des experts venus du Cameroun, du Tchad, du Bénin, du Kenya, du Sénégal et du Burkina Faso.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *