Ismaël ONDIAS SOUNA parle du café - cacao

Cacao – Café : Le Gabon mise sur 4 000 tonnes par an

Advertisement

Libreville, Jeudi 23 Mars 2017 (Infos Gabon) – La Caisse de stabilisation et péréquation (CAISTAB) ambitionne de redynamiser ce secteur presque tombé en hibernation en mobilisant une main-d’œuvre entièrement jeune.

Dans le cadre de l’initiative Jeunes entrepreneurs du café – cacao (JEECCA), la Caisse de stabilisation et péréquation (CAISTAB) a entrepris un plan d’action visant à produire 750 tonnes de ces deux spéculations au cours des trois prochaines années.

Pour y parvenir, elle a entrepris depuis février dernier la formation de 250 jeunes exploitants aux techniques de ces deux cultures. Le bras séculier de l’Etat dans le développement des filières cacao et café entend ainsi attribuer à chacun des bénéficiaires un hectare de terre cultivable ainsi que des financements nécessaires pour mener à bien cette activité.

La CAISTAB a prévu à cet effet des plans d’actions séquentiels portant sur la revitalisation des plantations abandonnées depuis belle lurette et la redynamisation d’une nouvelle génération de cultivateurs.

«Nos propres champs de café et de cacao sont laissés à l’abandon. La filière café-cacao, actuellement, est en vue de l’esprit. Pis, nous n’avons aucune stratégie commerciale à l’export pour bien vendre notre produit», avait lancé Ismaël Ondias Souna, le patron de la CAISTAB.

Ce plan de relance prévoit des investissements de l’ordre de 5 milliards de francs CFA destinés à porter la production annuelle de la CAISTAB à 4 000 tonnes dont 2 000 pour le cacao et 2 000 autres pour le café contre les 100 tonnes actuels. L’initiative s’étend aux jeunes des neuf provinces du pays.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *