Conflit Homme-faune une enveloppe de 400 millions de francs pour indemniser les victimes

Advertisement

Libreville, Lundi 11 Janvier 2016 (Infos Gabon) – Le conflit Homme-faune est une préoccupation majeure tant pour le gouvernement que les élus locaux, y compris les communautés villageoises qui sont les victimes des pachydermes qui empoisonnent la vie de ces nobles citoyens.

Réuni la semaine dernière en conclave, au ministère des forêts, le groupe de travail sur le conflit Homme-faune a examiné le cadre régissant le fonctionnement de l’organisation, le projet du forum international sur le conflit Homme faune en Afrique et les grandes recommandations nationales de juillet dernier. Des recommandations concrètes avaient été formulées à l’issue de ces travaux, et voyait le jour la création d’un fonds destiné à dédommager les populations face aux pertes agricoles causées par les éléphants et à prendre en charge les victimes d’agressions physiques par des animaux.

Les membres du groupe de travail ont ainsi finalisé le projet d’arrêté, portant fonctionnement et attribution du GNT- CHF.

Concernant le projet d’organisation du forum international en Afrique, reportée pour cette année 2016, en vue d’une préparation conséquente.

Sept des recommandations ont été examinées, notamment la mise en place d’un plan d’aide pour indemnisation, la vulgarisation de la boite à outils, la stratégie nationale sur le Conflit Homme-Faune (CHF) et l’élaboration d’un guide communautaire des CHF, l’identification et la formation d’autres artisans à l’intérieur du pays.

Le ministère des forêts vient de mettre à la disposition des CHF une enveloppe 400 millions de FCFA, prévue pour soutenir les victimes et à poursuivre la mise en place d’une cellule provinciale sur le Conflit Homme-Faune.

Lesdits fonds permettront aussi de prendre en charge les GTN –CHF. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) est à propos disponible à soutenir l’administration en charge des forêts, pour mettre en œuvre la recommandation relative à la vulgarisation de la boite à outils.

Notons que la vulgarisation va commencer au niveau provincial de gestions de CHF, puis suivront les promoteurs agricoles.

Il reste donc au ministère de tutelle de faire sa part, en adressant la demande d’appui à la FAO, qui devrait mettre le financement à leur disposition pour exécution de toutes les recommandations.

Les membres du groupe de travail, compte présenter la révision de la stratégie nationale à la nouvelle équipe ministérielle en vue de son application.

En effet, ce document a un volet technique, et un autre financier qui mérite des actions concrètes de la part du gouvernement.

La rédaction et l’élaboration du guide de gestion communautaire se feront par la FAO en collaboration avec les membres du GNT-CHF.

Onze artisans menuisiers identifiés au centre professionnels de Nkembo, pour la fabrication les propulseurs automatiques de balles à piments, sont engagés et financés par la FAO.

FIN/INFOSGABON/LN/2016

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *