Serge Mokanda à Libreville

Serge Mokanda et son ouvrage ‘’changer l’Afrique’’ : un défi commun

Libreville, Mercredi 11 Novembre 2015 (Infos Gabon) – Un public amateur des lettres et des œuvres de l’esprit s’est donné rendez-vous dernièrement à la chambre de commerce de Libreville pour communier ensemble avec un écrivain du terroir, Serge Mokanda qui vient de publier aux Nouvelles Éditions un ouvrage intitulé « changer l’Afrique ».

« L’Afrique plus grand continent, pouvons-nous rêver plus grand ? ». C’est cette question qu’a renvoyé l’auteur Serge Mokanda à tous les Africains, et il pense que tout changement souhaité passe par le triptyque : effort, patience et détermination.

Retenant spécifiquement le cas du Gabon, il reconnait au Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) le rôle majeur qu’il est appelé à jouer pour permettre aux gabonais d’atteindre les objectifs poursuivis.

« Chacun de nous porte en lui des solutions aux défis auxquels nous devons faire face », a lancé Serge Mokanda.

Et d’ajouter : « Nous ne pouvons pas devenir ce que nous voulons être en restant ce que nous sommes ».

En outre, Serge Mokanda estime que, le temps est venu pour tout un chacun d’épouser un nouvel état d’esprit qui tienne compte du contexte du moment et des buts que l’on s’est fixé.

Autrement dit, il importe pour les communautés qui veulent y parvenir de miser préalablement sur la jeunesse qu’il définit comme étant une arme de développement massif, car, les jeunes, selon lui, disposent en eux d’énormes potentialités physiques et énergétiques qu’il importe seulement de transformer et surtout savoir manager dans un contexte bien précis.

FIN/INFOSGABON/EI/2015

Copyright Infos Gabon

Réunion de l'APF à Libreville

Réunion de l’assemblée parlementaire de la francophonie à Libreville

Libreville, Samedi 25 Avril 2015 (Infos Gabon) – Le Gabon a abrité du lundi 20 au mardi 21 avril, les travaux de la commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles (CECAC) de l’assemblée parlementaire de la francophonie ( APF), qui a réuni les parlementaires gabonais et ceux venus des autres pays membres de la communauté francophone, 50 environ, autour des thèmes tels ‘’la marchandisation ’’ de l’éducation et l’instruction des filles. Et sous l’égide de M. Didier Berberat, Conseiller aux Etats (Suisse).