Dialogue politique au Gabon : La durée du mandat présidentiel divise

Advertisement

Libreville, Jeudi 4 Mai 2017 (Infos Gabon) – La majorité souhaite un mandat de sept ans alors que l’opposition suggère qu’il soit ramené à cinq ans.

Le retrait de l’opposition vendredi dernier des travaux de la phase politique du dialogue trouve son explication dans la divergence de vues née de la durée du mandat présidentiel. Si pour la majorité le mandat présidentiel doit être maintenu à sept ans, l’opposition par contre exige qu’il soit ramené à cinq ans. La divergence d’opinions viendrait aussi de la rétroactivité de ces futures décisions qui seront traduites en textes de lois.

«Les bureaux des deux camps sont en concertation en ce moment tout simplement parce que sur un point divergent, nous avons dû suspendre la séance et les coprésidents des deux camps se sont retrouvés pour un consensus, leitmotiv de ce dialogue national. Le point divergent relève d’un ordre du jour qui avait été arrêté et finalement sur un point qui traite des mandats. Ce point a fait l’objet de contestations et à partir de ce moment puisque, étant donné que nous sommes dans un principe de négociations, il a fallu se remettre à discuter pour trouver un consensus sur un ordre du jour où toutes les deux parties dorénavant s’accordent pour que nous avancions», a expliqué Luc Bésac, porte-parole de la première commission pour la majorité.

Malgré ces divergences de vues, l’orateur a tout de même relevé avec satisfaction des avancées notables.

«Sur les points inscrits, nous avons beaucoup évolué. Sur les mandats par exemple, nous avons longuement examiné cette question notamment aux niveaux, présidentiel, des députés, des sénateurs, des élus locaux. Nous avons discuté longuement là-dessus et les points forts de convergence ont été dégagés. Pour la question des institutions, nous avons fait le tour sur la question de la Cour constitutionnelle, ses missions, le mode de désignation de ses membres et la durée de leurs mandats. Ces questions sont entrain d’être vidées. Pour ce qui est du Conseil national de la démocratie, et du Conseil supérieur de la magistrature suprême, des avis ont été donnés par les deux parties, mais nous continuons les discussions. S’agissant du Conseil national de la communication, les avis ont été également donnés», a-t-il ajouté.

Parmi les points de convergence, majorité et opposition sont d’accord sur le principe d’une élection présidentielle à deux tours renouvelables une fois.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *