Faustin Boukoubi, Secrétaire Général du PDG

Dialogue politique au Gabon : Le PDG appelle à une vulgarisation des recommandations

Advertisement

Libreville, Jeudi 8 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le secrétaire général du parti au pouvoir invite le gouvernement à communiquer sur les résolutions des récentes assises pour tordre le cou à la désinformation.

Au lendemain du dialogue politique, des folles rumeurs visant une intoxication les masses sur les résolutions de ces assises parcourent le pays. Face à cette situation et soucieux de faire triompher la vérité, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG) est sorti de son silence pour proposer au gouvernement de vulgariser les recommandations afin d’expliquer ce qui s’est exactement dit à Angondjé.

«Nous espérons que, dans le cadre de la bonne gouvernance, le gouvernement prenne en compte cette préoccupation pour arroser résolument l’ensemble du territoire», a souhaité Faustin Boukoubi.

M. Boukoubi justifie sa sortie par le fait que «plusieurs localités du pays ne sont couvertes par la télévision et la radio de l’Etat.» Selon lui, un manque de communication ne peut qu’alimenter la rumeur. «La conséquence de cette absence de communication, c’est la prospérité de la rumeur et des ragots, puisque les gens n’ont pas l’information vraie et directe», dira-t-il.

Fils de l’arrière-pays, il souligne les difficultés qu’éprouvent tous ceux qui y vivent pour être au parfum de ce qui se passe dans le pays. Souvent privées de la bonne information, ces populations sont régulièrement à la merci de la rumeur.

«Lorsque je suis dans mon village, je n’ai pas la possibilité d’écouter Radio Gabon. Je ne peux que le déplorer», a-t-il souligné. Il assure que le sujet était au menu des derniers pourparlers.

«Elle fait partie des actes du dialogue», a lancé Faustin Boukoubi dont le parti entend mener «une campagne de sensibilisation sur l’ensemble du territoire».

A l’occasion, le parti au pouvoir entend faire une restitution fidèle des résolutions. Dans l’agenda du Parti démocratique gabonais, une sensibilisation sur la bonne utilisation des réseaux sociaux est en vue.

«Nous espérons que les réseaux sociaux vont positivement communiquer sur les actes du dialogue national, parce que, malheureusement, les quelques commentaires qui y sont faits ne s’attardent que sur la non limitation des mandats du président de la République. Au lieu de s’attarder sur les conclusions auxquelles les participants sont parvenus, l’on se contente d’un seul aspect qui nous chagrine pour ensuite le vulgariser.»

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *