Quelques responsables de l'opposition au dialogue national

Dialogue politique au Gabon : L’opposition réclame une subvention de l’Etat

Advertisement

Libreville, Vendredi 5 Mai 2017 (Infos Gabon) – Pour elle, le financement des partis politiques par les pouvoirs publics va contribuer à leur autonomisation et à leur indépendance.

Les formations politiques engagées au dialogue politique en cours au Gabon sont d’avis qu’une bouffée d’oxygène financière venant de l’Etat contribuera sans doute à booster la démocratie dans le pays.

Les partis de l’opposition relevant de la Commission 3 de ces assises portant sur la modernisation de la vie publique ont fait cette proposition afin que les partis politiques soient annuellement soutenus au plan financier par l’Etat.

Mais, posent comme préalable que les bénéficiaires de cet appui de l’Etat soient suffisamment représentatifs à l’échiquier national. D’autant plus que sur 54 partis politiques répertoriés au Conseil national de la démocratie (CND), la plupart n’apparaissent qu’en période électorale et disparaissent par la suite.

Pour l’opposition, cette allocation financière va permettre d’autonomiser et de rendre les partis politiques indépendants. «Si les partis politiques ont des moyens financiers, ils n’auront pas besoin de s’appuyer sur certaines personnalités», souligne Paul Joseph Gnama, porte-parole de l’opposition au sein de ladite commission.

Pour l’orateur, ces financements vont également contribuer à la formation de leurs militants. «Pour que cette formation soit effective, les partis ont besoin du soutien de l’Etat», ajoute-t-il.

Mais, les partis de l’opposition sont unanimes sur l’élaboration d’une batterie de conditions à soumettre aux partis pour l’octroi de cette subvention.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *