Emmanuel Issoze Ngondet à Kigali

Economie numérique : La voix du Gabon résonne à Kigali

Advertisement

Libreville, Samedi 13 Mai 2017 (Infos Gabon) – Le chef du gouvernement gabonais a présenté au nom du chef de l’Etat la vision du pays en matière de vulgarisation des technologies de l’information. Il l’a fait au forum continental des villes connectées à Kigali au Rwanda.

A la tête d’une importante délégation gabonaise au forum continental des villes connectées à Kigali au Rwanda, Emmanuel Issoze Ngondet a pris la parole le jeudi 11 mai 2017 pour présenter la vision du Gabon en matière de vulgarisation des technologies de l’information favorable au développement de l’entrepreneuriat digital porteur d’emplois.

Le Premier ministre qui s’exprimait au nom du président de la République, Ali Bongo Ondimba, a alors rappelé que l’Afrique avait besoin de «la mutualisation des produits de toutes ses intelligences pour entrer dans le 3ème millénaire avec assurance et sérénité».

«Comme vous le savez, le président de la République gabonaise s’est toujours inscrit dans cette ambition commune de faire de l’Afrique un marché numérique unique. L’engagement du Gabon dans l’alliance Smart Africa et la mise en œuvre du plan sectoriel ‘Gabon numérique’ en témoignent», a souligné Emmanuel Issoze Ngondet.

Il a par la suite échangé avec les hauts représentants des organisations internationales et les experts. Le chef du gouvernement gabonais est également revenu en détail sur les étapes majeures de l’action publique au service du numérique, du développement des infrastructures (SAT 3, ACE et dorsale) à la baisse des coûts de licences et des tarifs grand public, des politiques de formation à l’harmonisation du cadre législatif et réglementaire CEMAC, en passant par la mise en place de l’ANINF et de la SPIN, la stratégie de dématérialisation au sein des administrations et l’expansion de l’écosystème favorables aux applications.

Au cours de ce déplacement en terre rwandaise, M. Issoze Ngondet a pris part à une session spéciale réservée aux leaders continentaux, autour des défis de l’accélération de la transformation numérique. L’émissaire d’Ali Bongo Ondimba a fait savoir qu’il faut considérer les TIC comme partie intégrante de l’économie et travailler au doublement (actuellement 5% du PIB) de leur apport à la richesse nationale.

Ceci à travers la création d’un marché attractif, la levée des barrières de la parafiscalité, des mécanismes d’accompagnement et des partenariats dynamiques entre l’Etat et les collectivités. Il est accompagné à ce forum de trois jours qui s’est achevé le vendredi 12 mai 2017 de Alain-Claude Bilie By Nze, ministre d’Etat en charge de l’Economie numérique, des maires de Libreville, de Port-Gentil, d’Owendo et d’Akanda.

A l’occasion, le porte-parole gabonais a présenté ses vues au cours du débat «Talents numériques et mondialisation: où en est l’Afrique?» et facilité la présence au Rwanda de la start’up gabonaise Supercane, créatrice d’un outil de prévention des inondations.

Forum africain annuel, Transform Africa regroupe les leaders mondiaux et régionaux des gouvernements, des entreprises et des organisations internationales pour collaborer à de nouvelles façons de concevoir, d’accélérer et de soutenir la révolution numérique africaine en cours.

Son objectif est de permettre aux États membres de devenir des économies intelligentes plus concurrentielles, agiles, ouvertes et innovantes avec des climats d’affaires les plus favorables qui attirent les investissements tout en intégrant et transformant le continent en une économie de la connaissance, stimulant la compétitivité mondiale et la création d’emplois.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *