Eric Castane Otogo

Football : Un arbitre gabonais agressé au Maroc

Advertisement

Libreville, Dimanche 22 Mai 2016 (Infos Gabon) – Arbitre du match retour des barrages de la Coupe de la CAF, entre le Kawkab Marrakech du Maroc et El Merreikh du Soudan, soldé sur le score de 2-0, en faveur du club marocain, le Gabonais Eric Castane Otogo, a accordé deux pénaltys vendredi. Le second coup de pied de réparation a causé son agression par les joueurs et le staff technique soudanais. Y-avait-il eu deux fois pénalty ou non sur les deux buts d’El Fakih (12e, 89 sp), qui ont abouti à la qualification du club marocain ? La Confédération africaine de football (CAF) a ouvert une enquête afin de tirer cette affaire qui salit l’image du football africain.

Cette rencontre a été marquée par plusieurs incidents provoqués par l’équipe soudanaise. Le 2e penalty accordé au Kawkab Marrakech en fin de match a en effet mis le feu aux poudres et entraîné 10 minutes d’interruption, un membre du staff soudanais pénétrant notamment sur le terrain pour infliger une baffe à l’arbitre.

Même scénario à la fin de la rencontre après l’élimination du club soudanais qui avait gagné par 1 but 0 à l’aller. Plusieurs joueurs soudanais s’en sont pris à l’arbitre, à ses deux assistants et aussi au directeur du Grand Stade de Marrakech intervenu pour calmer les joueurs. Les forces de l’ordre ont dû elles aussi venir rapidement à la rescousse pour les isoler et aussi faire évacuer par ambulance les personnes blessées lors de ces incidents ignobles.

Mais, l’image qui fait le tour de la toile c’est celle de l’arbitre Eric Otogo Castane, victime d’un coup infligé par Hatim Mohamed Ahmed, un membre du staff du club soudanais qui venait de pénétrer sur la pelouse, alors que l’arbitre gabonais venait d’accorder un second penalty en faveur du Kawkab Marrakech face à El Merreikh (2-0).

Le club soudanais avait gagné à l’aller à Khartoum par 1 but à 0. La CAF qui a indiqué avoir revu les images de l’incident, a expliqué qu’elle attend le rapport de l’officiel gabonais. « Une enquête est en cours et le cas sera soumis à la commission de discipline », a indiqué Junior Binyam, le porte-parole de CAF.

FIN/INFOSGABON/EP/2016

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *