Jean-Marie Le Pen

France : Le cynisme rétrograde de Jean Marie Le Pen relativement au virus Ebola

Advertisement

Libreville, Dimanche 19 Octobre 2014 (Infos Gabon) – Décidément Jean-Marie Le Pen continue de ramer à contre courant des idées et valeurs qui fondent l’évolution du monde actuel, pour la simple raison que ses récents propos seraient bien au crédit de ceux qui ont souvent vu en lui un raciste notoire et rétrograde.

En effet, le dernier en date est que ce vestige peu glorieux de la politique française du 20e siècle écoulé, s’est dernièrement vanté d’être ‘’un éclaireur pointe’’ trouvant dans l’épidémie du virus Ebola, une solution pour ‘’régler ‘’ le problème de ‘’l’explosion démographique’’.

« J’avais fait une réflexion comme ça sur l’Ebola en disant que le problème démographique mondial, la catastrophe démographique mondiale, pouvait être peut être endigué, réglé par des épidémies, de guerres nucléaires ou des choses comme ça », a dit le président d’honneur du Front National (FN, extrême droite), vendredi denier dans son journal de bord.

Et d’ajouter : « moi je suis un éclaireur de pointe, c’est qu’on prend les plus grands risques ». A propos d’Ebola, il dira ceci : « une épidémie de ce genre est impossible à contrôler…il va y avoir à la Mecque un million de pèlerins qui viennent de toutes les parties du monde et qui évidemment ont l’occasion de rencontrer des gens venues d’Afrique qui sont des malades des porteurs malsains, et qui n’ont pas encore les stigmates de la maladie et qui sont déjà porteur s».

Mais surtout c’est en mi-mai à Marseille qu’il lancera de façon glaciale et cynique, devant un journaliste « l’explosion démographique » dans le monde, « monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois », des propos qui susciteront une levée de bouclier au sein de la classe politique française.

Reste que c’est le monde entier à travers la toile qui est choqué par ces déclarations de Jean Marie Le Pen, qui prêcherait ainsi contre les efforts en recherches médicales et prises en charge des malades, déployés présentement par les nations unies et l’OMS pour endiguer le fléau de l’Ebola, en plus de simplement tenir là des propos inhumains d’un autre temps, à l’instar de ceux de l’économiste du 16e siècle qui préconisa pour se développer à l’époque, d’envoyer les malades et invalides d’une population donnée, dans une île déserte.

FIN/INFOSGABON/AM/2014

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *