Bruno Ben Moubamba de l'ACR

Gabon : Ben Moubamba veut chasser les «vieux»

Advertisement

Libreville, Mardi 20 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le président de l’Alliance pour le Changement et le Renouveau (ACR, opposition) plaide en faveur d’un renouvellement de la classe politique.

La scène politique gabonaise reste saturée depuis des décennies par des vieux briscards qui n’ont pas l’intention de passer la main et continuent d’être au devant de la scène comme s’ils étaient devenus des indispensables. C’est du moins ce qui se dégage du constat dressé samedi dernier par Bruno Ben Moubamba.

Au cours de l’appel à candidatures pour les prochaines échéances électorales lancé samedi dernier à Libreville en direction des jeunes, le président de l’Alliance pour le Changement et le Renouveau avait du mal à cacher son ras-le-bol face à ce qui parait alors comme une sorte de confiscation du landerneau politique par des « vieillards » qui ne sont pas prêts à quitter la scène.

«Je suis ici pour lancer un appel au rassemblement des nouvelles figures de la société civile afin que vous soyez, les uns et les autres des candidats aux législatives et aux locales, il n’y a aucune raison que dans ce pays ce sont les mêmes visages depuis 42 ans + 7. C’est toujours les mêmes qui sont au pouvoir, c’est toujours leurs enfants qui sont au pouvoir. C’est une génération qui se reproduit», a-t-il lancé.

Celui qui est par ailleurs vice-Premier ministre en charge de l’Habitat et du Logement social s’inspire de la montée d’Emmanuel Macron qui, à 39 ans, est devenu président en France et avec sa formation politique, la République en marche. Ce parti jouit d’une majorité écrasante à l’Assemblée nationale au lendemain des dernières élections législatives.

M. Moubamba entend ainsi recruter des personnalités issues de la majorité et de l’opposition pour se lancer dans la course lors des prochaines échéances électorales au Gabon. «Il ne faut pas écouter les mauvais vieux, ce sont des sorciers politiques, à 80 ans ils sont toujours là, à 90 ans comme Robert Mugabe ils seront toujours là», s’insurge-t-il.

En tout cas ça ne fait que commencer. Bruno Ben Moubamba veut que les vieux lui laissent la place. Reste à savoir si ces derniers se laisseront faire. Qui vivra verra.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *