changement climatique

Gabon / COP21 : L’heure est aux préparatifs

Advertisement

Libreville, Mardi 13 Octobre 2015 (Infos Gabon) – Dans la perspective de la COP21 qui verra la participation des Organisations Non Gouvernementales (ONG) gabonaises, un forum des associations environnementales se tiendra à Libreville les 15 et 16 octobre 2015.

La 21ème conférence des parties prenantes à la convention cadre des nations unies sur les réchauffements climatiques aura lieu à Paris, la capitale française, du 30 novembre au 11 décembre 2015 et va enregistrer la participation effective de plusieurs ONG et autres associations environnementales et sociales. Pour marquer d’une tache indélébile leur présence à ce tour de table, le service de coopération et d’actions culturelles de l’Ambassade de France et l’Institut Français du Gabon (IFG) avec l’appui de nombreux partenaires, organisent à Libreville le forum des associations environnementales du 15 au 16 Octobre 2015.

Selon le comité d’organisation de ce conclave, le but est d’amener les participants à comprendre les différents enjeux de la lutte contre les changements climatiques. Plusieurs exposés sont programmés, et tourneront autour de la rencontre de Paris avec en filigrane trois ateliers dont les thèmes seront les suivants : Déchet/eau/énergie ; Préservation de l’environnement ; littoral, et espaces marins.

Ainsi, l’occasion sera offerte aux participants d’échanger sur leurs expériences respectives. La journée du 16 octobre 2015 sera exclusivement consacrée aux financements des projets ainsi qu’aux discussions sur le rôle que doivent jouer les associations environnementales dans les négociations internationales sur le réchauffement climatique.

A noter que la 21e conférence mondiale de Paris a pour principal objectif d’aboutir à un accord universel et contraignant devant permettre non seulement de lutter efficacement contre les dérèglements climatiques, mais également d’impulser et d’accélérer la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone 8.

De fait, l’accord qui doit entrer en vigueur en 2020 devra à la fois traiter de l’atténuation, la baisse des émissions de gaz à effets de serre, et de l’adaptation des sociétés aux dérèglements climatiques existants et à venir. Bien plus, le mieux sera de trouver un réel équilibre entre d’une part les besoins et les capacités de chaque pays, et d’autre part de formuler des propositions concrètes sur la répartition de l’effort entre les émetteurs historiques et les tenants des économies émergentes.

FIN/INFOSGABON/OS/2015

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *