Gabon : Jean Ping lâché par ses soutiens ?

Advertisement

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Jean Ping serait-il lâché par ses soutiens ? C’est la question que l’on se pose. En tout cas, plusieurs poids lourds de l’opposition ayant soutenu ce candidat à la dernière élection présidentielle sont sur le départ.

Ça se fissure davantage autour de Jean Ping. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016 est de plus en plus isolé par ses soutiens. Après René Ndemezo’o Obiang, président de Démocratie Nouvelle (DN), qui a décidé de soutenir le dialogue politique initié par le président Ali Bongo Ondimba dans l’intérêt supérieur de la nation, plusieurs autres poids lourds de l’opposition qui lui ont voué jusque-là un soutien sans faille, semblent se lasser et nourrissent désormais l’ambition d’aller voir ailleurs.

Au cours d’une conférence de presse donnée lundi dernier à Libreville, le président de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG) a annoncé l’arrivée imminente dans ses rangs de grosses légumes de la scène politique gabonaise. Il s’agit de Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale, Léon Paul Ngoulakia et Alfred Nguia Banda qui font désormais partie des effectifs de l’ANG. D’après Davain Akuré, son parti tiendra samedi prochain un congrès extraordinaire d’adoubement de ces nouveaux militants.

Selon des sources, la saignée devra se poursuivre dans la galaxie Ping au cours des prochains jours. Zacharie Myboto et Casimir Oyé Mba, hiérarques de l’Union nationale (UN), et Alexandre Barro Chambrier, président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) pourraient à tout moment quitter le navire pour aller mener chacun son destin. Surtout que les élections législatives pointent à l’horizon.

Depuis cette sortie de Davain Akure, aucune des personnalités citées n’a apporté un son de cloche dissonant. « Je pense que partout où il y a de l’homme il y a certainement des petites frictions, mais qui à mon sens sont négligeables», a déclaré le président de l’ANG qui entend avec ces nouvelles adhésions, mettre en place une grande formation politique.

Au-delà,, ces départs seraient-ils une stratégie pour les prochaines élections législatives? Difficile de répondre. Lors d’une récente tournée sur le terrain, certains poids lords étaient aux côtés de l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine.

Toutefois, Jean Ping n’a pas encore réagi. Mais il campe toujours sur sa position. Il se dit vainqueur de l’élection présidentielle malgré les résultats donnés par la CENAP et la Cour constitutionnelle. Certains de ses proches continuent de battre campagne pour que l’Union Européenne (UE) inflige des sanctions au pouvoir en place.

Le président Ali Bongo Ondimba, après sa réélection, a appelé tous les gabonais au dialogue. Des pourparlers qui pourront se tenir dans les prochains jours. L’idéal serait que tous les gabonais se retrouvent et se parlent.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *