Gabon : La semaine de travail d’Ali Bongo Ondimba

Advertisement

Libreville, 22 janvier 2013 (Infos Gabon) – Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a reçu en audience le vendredi 18 janvier dernier à Libreville, Lucas Abaga Nchama, Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC).

Interrogé par la presse à sa sortie, M. Abaga Nchama a indiqué que cette rencontre se situe dans un « cadre normal » des contacts du Gouverneur de la BEAC avec les Chefs d’Etat de la sous-région, le Président Ali Bongo Ondimba étant de surcroit le Président en exercice de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Appelé à se prononcer sur la situation monétaire de la BEAC, Lucas Abaga Nchama, a estimé que celle-ci « est très bonne » depuis le retour à la « stabilité monétaire de la zone, qui était une condition indispensable à une croissance durable et saine. Il a insisté sur la nécessité de poursuivre les réformes entreprises jusque-là.

Celles-ci portent sur le financement et l’amélioration de l’activité économique, ainsi que sur la mise en place des conditions indispensables pour qu’une large majorité de la population soit « bancarisée » et puisse avoir accès au crédit. « Ce crédit est encore assez cher et nous allons travailler pour que (…) l’accès au crédit se démocratise ».

Par ailleurs, le Chef de l’Etat gabonais a présidé le vendredi 18 janvier dernier à Libreville, les travaux du Conseil des Ministres.

A l’’entame des travaux, Ali BONGO ONDIMBA, dans son souci de poursuivre la concrétisation des actions prioritaires contenues dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), a décidé de la création d’un Bureau de Coordination, de Suivi et d’évaluation du Plan Stratégique « Gabon Emergent », dénommé (BCPE).

Placé sous l’autorité du Président de la République, le Bureau de Coordination, de Suivi et d’évaluation du Plan Stratégique Gabon Emergent, nouvel outil de gestion publique, vient compléter les dispositifs administratifs et gouvernementaux existants. A ce titre, il vise le renforcement de la gouvernance du Plan Stratégique Gabon Emergent.

Par la suite, le Chef de l’Etat est revenu sur les lenteurs observées dans la réalisation des projets hydroélectriques des Chûtes de FE II à Mitzic et de l’Impératrice Eugénie à Fougamou ; projets annoncés les 20 Décembre 2010 et 04 Octobre 2011 à la faveur des Conseils des Ministres délocalisés. A cet effet, Ali BONGO ONDIMBA a instruit le Premier Ministre et les Ministres concernés, de tout mettre en œuvre pour l’aboutissement, dans les meilleurs délais, de ces deux (2) projets, en terme de garantie de financement ; • maîtrise des engagements ; • répartition des parts en conformité avec les exigences internationales ; garantie du retour au domaine de l’Etat de ces infrastructures, dans un délai compatible avec les engagements de chaque partie.

De plus, le Président de la République, a vivement déploré l’effectif trop important de la population carcérale en situation préventive.

Aussi, Monsieur le Chef de l’Etat a utilement rappelé que la détention est une mesure exceptionnelle. Elle ne peut être ordonnée ou maintenue que lorsqu’elle est l’unique moyen de conserver les preuves, les indices matériels ou d’empêcher, soit une pression sur les témoins ou les victimes, soit une concertation frauduleuse entre les inculpés et complices ; lorsqu’elle est nécessaire pour préserver l’ordre public du trouble causé par l’infraction, pour mettre fin à ce trouble, pour prévenir son renouvellement ou pour garantir la représentation de l’inculpé devant la justice.

Le Président de la République a instruit, sans délai, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, des Relations avec les Institutions Constitutionnelles et des Droits Humains à lui communiquer la liste des détenus préventifs existants dans chaque prison du pays, l’état de leurs dossiers, ainsi que la liste des Cabinets chargés de les instruire ; poursuivre l’organisation des sessions criminelles en cours et organiser des sessions criminelles extraordinaires et des audiences foraines afin d’apurer les dossiers des détenus en attente de jugement ; assurer un suivi rigoureux et soutenu des dossiers délictuels concernant les détenus en attente de jugement ; Tout Magistrat ou Auxiliaire de Justice, qui se rendrait responsable de détentions préventives arbitraires ou de disparition de dossiers, devra en répondre devant l’instance disciplinaire.

Sur un tout autre plan, le Conseil des Ministres s’est félicité du renforcement du rayonnement de notre pays, et de la confirmation de l’aura du Gabon à travers l’action diplomatique menée, de par le monde, par le Président de la République dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant ; l’implication personnelle du Chef de l’Etat, dans la résolution des conflits qui minent la sous-région africaine et qui sévissent de par le monde ; par la pratique du sport, facteur de cohésion des peuples.

Notons qu’Ali Bongo Ondimba a présidé le dimanche 20 janvier dernier, à Libreville, la cérémonie de remise des prix de la « Tropicale Amissa Bongo, le Tour du Gabon remporté par le Guadeloupéen Yohann Gène (France), de l’équipe Europcar.

La Tropicale Amissa Bongo, lancée le 14 janvier à Bitam dans l’extrême-nord du Gabon, s’est achevée dans la capitale Libreville le 20 janvier 2013, au terme d’une étape de 126 km.

Les 946 km du parcours ont conduit les coureurs à travers les villes camerounaises d’Ebolowa et Yaoundé et gabonaises d’Oyem, Mitzic, Lambaréné, Mouila et Kango.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2013

© Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *