Gabon : La semaine de travail du Président Ali Bongo Ondimba

Advertisement

Libreville, 26 février 2013 (Infos Gabon) – Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a reçu le mercredi 20 février dernier à Libreville, l’Ambassadeur de Grande-Bretagne au Gabon, avec résidence à Yaoundé, Bharat Joshi.

Au menu de leur entretien : le suivi du forum commercial qui s’est tenu à Londres en novembre 2012, mais aussi la récente création, par la Grande-Bretagne, d’un bureau commercial à Libreville. Le Président gabonais et son hôte ont examiné les voies et moyens de développer cette structure et la rendre plus opérationnelle. Du point de vue de l’Ambassadeur anglais, le rôle actif de ce bureau commercial pourrait amener les autorités de Londres à de nouveau mettre en place une représentation diplomatique au Gabon.

Avant de se quitter, le N°1 gabonais et l’Ambassadeur Bharat Joshi se sont félicités de la collaboration fructueuse entre la Grande-Bretagne et les sociétés pétrolières basées au Gabon. Londres attribue chaque année des dizaines de bourses autant dans le domaine spécifique du pétrole que dans celui de l’environnement. Ces différentes formations viennent soutenir les efforts des deux pays qui militent plus que jamais pour une exploitation de l’or noir dans des conditions respectueuses de la préservation de la biodiversité et de l’écosystème indispensables à la survie de l’humanité et à l’équilibre de la planète.

Au cours de la deuxième audience, la question portant sur les moyens à mettre en œuvre pour renforcer la coopération bilatérale entre le Gabon et le Japon a été à l’ordre du jour, puisque le Président de la République a reçu une délégation venue de Tokyo, introduite au palais par l’Ambassadeur japonais, Masao Kobayashi.

Le chef de la délégation nipponne, le Dr Toshiko Abe, vice-ministre des Affaires parlementaires, s’est entretenu avec le Chef de l’Etat gabonais sur des questions touchant plusieurs domaines, notamment celui de l’économie.

Ils ont discuté des pistes à explorer pour rendre par exemple les liens commerciaux plus dynamiques. Le Gabon fournit déjà au Japon du pétrole, du manganèse, du bois, entre autres produits, alors que le Japon est présent au Gabon dans le secteur de l’automobile, des appareils industriels, du matériel électroménager, etc.

Les relations diplomatiques entre les deux pays, développées depuis 1968, se confortent à travers une solide amitié entre les deux peuples, matérialisée notamment par des visites officielles de part et d’autre, à l’instar de celle effectuée au Japon par le Président Ali Bongo Ondimba en octobre 2010.

Cette coopération exceptionnelle a permis aux Gabonais de bénéficier du soutien du Japon dans plusieurs domaines dont voici quelques exemples : la santé, avec des projets visant une meilleure prise en charge des personnes hospitalisées dans des structures comme celle de Nkembo ou encore le Centre national de gérontologie/gériatrie (CNGG) de Mélen ; l’éducation, à l’exemple de la construction de trois salles de classe et la mise à disposition d’équipements éducatifs à l’Ecole publique de Plein-Ciel Bisségué ; la contribution nipponne au Programme d’adaptation en Afrique (AAP)-Gabon, mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), dans le but de renforcer les capacités institutionnelles pour une meilleure adaptation aux effets des changements climatiques en zone littorale gabonaise ; des formations données par des experts japonais pour permettre à des dizaines de fonctionnaires gabonais d’acquérir les techniques de l’inventaire forestier.

Tokyo apprécie particulièrement les mesures prises par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, par le truchement du pilier Gabon vert, de valoriser les ressources naturelles à travers une protection accrue de l’environnement. Les Japonais s’engagent à apporter un appui approprié pour que cette vision soit porteuse non seulement pour le Gabon mais aussi pour toute la planète.

Le vendredi 22 février dernier, Ali Bongo Ondimba, a pris une part active à Malabo en Guinée Equatoriale, aux discussions Afrique-Amérique du sud, auxquelles ont participé plusieurs Chefs d’Etats et de Gouvernements des deux pôles. A cette occasion, le Président de la République a réitéré la volonté du Gabon à poursuivre la diversification de ses partenaires.

Ces assises, les 3èmes du genre après celles de septembre 2009 au Venezuela et de novembre 2006 à Abuja au Nigéria, étaient l’occasion pour le N°1 Gabonais de réitérer l’ambition du Gabon de diversifier ses partenaires et devenir une vraie puissance émergente en 2025.

Ces assises ont vu la participation de Chefs d’Etats et de Gouvernements de 54 pays africains et de 12 pays d’Amérique latine qui planchent sur le renforcement de la coopération entre les deux continents.

Le Gabon entretient déjà des relations avec plusieurs pays d’Amérique du Sud, notamment le Brésil, classé parmi les pays dits émergents.

Il sied de rappeler que le Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique et d’Amérique du Sud est né de la volonté du Brésil et du Nigeria, dont la ville d’Abuja (Nigeria) a accueilli la 1ère Edition en 2006.

Notons que le Chef de l’Etat gabonais a présidé le jeudi 21 février 2013, le Conseil des Ministres à Libreville.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2013

© Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *