Pierre-Claver Maganga Moussavou

Gabon : Maganga Moussavou aux commandes

Advertisement

Libreville, Vendredi 25 Août 2017 (Infos Gabon) – Le nouveau vice-président de la République a été investi dans ses fonctions de Vice-président hier, jeudi au palais du bord de mer à Libreville.

Pierre-Claver Maganga Moussavou a solennellement remis jeudi au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, son serment de vice-président de la République gabonaise au cours d’une cérémonie organisée au palais du bord de mer à Libreville. En présence des membres de la Cour constitutionnelle, le nouveau promu a sacrifié au rituel d’investiture, conformément aux dispositions de l’article 14 C de la Constitution du Gabon.

«Je jure de respecter la Constitution et l’état de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans le strict respect de ses obligations de loyauté et de confidentialité à l’égard du chef de l’Etat», a-t-il déclaré. M. Maganga Moussavou pouvait alors prendre place à la droite du président de la République qui l’a par la suite renvoyé à l’exercice de ses fonctions.

Ce vieux briscard de la scène politique gabonaise vient ainsi hériter d’un poste resté vacant depuis le départ de Didjob Divungi Di Ndinge en 2009 qui a passé des années auprès du défunt président Omar Bongo Ondimba comme vice-président de la République. Une nomination qui cadre avec les recommandations du dialogue politique.

Fin connaisseur des arcanes du pouvoir, Pierre-Claver Maganga Moussavou devra désormais suppléer et assister le président de la République dans la gestion des affaires de l’Etat. Notamment la mise en œuvre des actes de cette grand-messe dont il a été l’un des artificiers pour le compte de l’opposition et l’aboutissement du plan de relance économique en cours si cher au président de la République. Dans son rôle de suppléer, il «souhaite avant tout être un collaborateur loyal du président de la République».

A 65 ans, le président du Parti social démocrate (PSD, opposition) est un politicien pétri d’expérience qui a sollicité les suffrages des Gabonais en 1993, 1998, 2009 et 2016 pour occuper le fauteuil présidentiel. Maire de la commune de Mouila depuis 2008, ce baroudeur a également occupé à plusieurs reprises de hautes fonctions au sein de l’appareil étatique comme ministre.

Diplômé de la Sorbonne, il revendique également des années de métier auprès du Fonds monétaire international (FMI). C’est donc un parfait connaisseur des dossiers de l’Etat qui a été appelé par Ali Bongo Ondimba et qui entend servir «avec doigté et détermination». Afin de prendre à défaut tous ceux de ses détracteurs qui pensent qu’il hérite d’un simple poste honorifique visant à récompenser des amis.

Signalons que l’opposant a été nommé lundi à ce poste par le Chef de l’Etat en même temps que le Gouvernement proposé par le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet. Deux autres opposants ont également été nommés respectivement à la présidence du Conseil économique et social (René Ndemezo’o Obiang) et à celle du Conseil national de la démocratie (Séraphin Ndaot).

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *