Le retour de Jean Ping à Libreville

Gabon / Retour de Jean Ping à Libreville : Aucune victime enregistrée parmi ses partisans

Advertisement

Jeudi 27 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Le ministre de l’Intérieur salue le professionnalisme des forces de l’ordre qui ont évité tout débordement lors du retour de l’étranger de l’opposant Jean Ping.

Les forces de l’ordre gabonaises ont fait preuve de professionnalisme mardi dernier à l’aéroport Léon Mba de Libreville durant le retour au pays du président de la Coalition pour la nouvelle République, Jean Ping, qui revenait d’un séjour à l’étranger.

Contrairement aux accusations distillées sur les réseaux sociaux faisant état d’actes de violence sur les manifestants et de blessés, cet événement s’est soldé, selon le gouvernement, sans mort et sans blessés. Par contre, souligne un communiqué du ministère de l’Intérieur, deux partisans de Jean Ping ont brièvement été interpellés, puis relaxés.

«En dépit des velléités de violence manifestées par les partisans de Jean Ping, les forces de l’ordre ont géré cet événement avec professionnalisme et contrairement aux allégations distillées çà et là, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée encore moins des blessés. Seules deux personnes ont été brièvement interpellées puis libérées après identification», précise le texte.

Mais, des proches de l’opposant dans leur bilan, font état de 10 blessés. Information relayée d’ailleurs par plusieurs médias.

Le déploiement sécuritaire entrepris à l’occasion par les pouvoirs publics était dans le but de «prévenir tout débordement et tout risque d’entrave à la libre circulation des personnes et des biens», poursuit le communiqué du ministère de l’intérieur.

Afin de garantir la paix et d’éviter toute menace à l’ordre public, le ministère de l’Intérieur dit avoir pris un certain nombre de dispositions notamment : le déploiement des éléments des forces de police nationale; la fermeture des débits de boissons aux alentours de l’aéroport et l’interdiction de stationnement des véhicules; l’interdiction des attroupements au hall de l’aéroport et dans les environs immédiats.

«L’accès au périmètre de la zone aéroportuaire ayant été interdit, la détermination des partisans de Jean Ping à braver cet interdit sous l’incitation d’un des leaders de la Coalition, a amené les forces de l’ordre à faire usage des gaz lacrymogènes pour les disperser», indique le ministère de l’Intérieur.

Le communiqué fait également savoir que quelques leaders de la Coalition pour la Nouvelle République ont été autorisés à accéder au salon VIP de l’aéroport bien avant l’arrivée de leur mentor. L’opposant sera par la suite escorté à son quartier général sis aux Charbonnages, avec quelque 300 de ses partisans.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *