Gabon / Dette intérieure : Gouvernement et patronat accordent leurs violons

Advertisement

Libreville, Mardi 13 Juin 2017 (Infos Gabon) – Les deux parties ont échangé sur le chronogramme d’apurement de la dette des pouvoirs publics envers les entreprises gabonaises.

Près de huit mois après leur dernière rencontre, le gouvernement et la Confédération patronale du Gabon (CPG) se sont retrouvés lundi pour échanger sur les créances des entreprises en souffrance au trésor public.

Aux côtés du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, les ministres de la Justice, de la Promotion des investissements, des Petites et Moyennes entreprises et le ministre délégué à l’Economie. Côté patronal, une importante délégation de chefs d’entreprises conduite par Alain Bâ Oumar, président de la CPG.

Les deux parties ont échangé sur la dette intérieure avec un accent sur le chronogramme de son apurement.

Entre autres propositions, le patronat gabonais a émis le vœu que des engagements supplémentaires soient pris par les pouvoirs publics afin d’accompagner les entreprises, moteur incontestable de croissance économique et de création des richesses.

Le gouvernement de son côté mise sur le Plan de relance économique (PRE) qui, selon lui, constitue un moyen efficace de soutien à l’attractivité de l’économie nationale, pour la création des emplois et de la richesse.

Nonobstant un contexte socio-économique particulièrement morose suite à la chute des cours du pétrole à l’international, il a promis de poursuivre à honorer ses engagements. Emmanuel Issoze Ngondet a à l’occasion invité ses hôtes à privilégier le dialogue et la négociation, voie idéale efficace et durable d’apaisement et de sortie des tensions sociales qui secouent les entreprises gabonaises depuis quelque temps.

En rappel, lors de la rencontre du 24 octobre dernier, gouvernement et patronat avaient signé un accord portant sur un chronogramme d’apurement de la dette intérieure. Selon les termes dudit accord, dès 2017 le gouvernement s’engageait à verser un montant de 20 milliards de francs CFA d’acompte en vue d’un remboursement graduel de la dette des entreprises concernées.

Ledit chronogramme prévoyait une liquidation des montants dus jusqu’en 2022. Au terme d’un audit en décembre 2014, le montant des créances de l’Etat était de l’ordre de 100 milliards de francs CFA, exceptés les arriérés de 2015.

FIN/INFOSGABON/FM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *