Une clinique à Libreville (photo, autre presse par DR)

Gabon : Une trentaine de cliniques illégales fermées

Advertisement

Libreville, Samedi 13 Mai 2017 (Infos Gabon) – Le gouvernement juge non conformes à la réglementation ces cabinets sanitaires (cliniques) privés.

La Direction Générale de Recherche (DGR) de la gendarmerie nationale vient de procéder à la fermeture d’une trentaine de cliniques privées jugées illégales.

Cette fermeture de masse intervient à la suite d’une plainte déposée par le ministère de la Santé. Pour les autorités en charge de la santé, ces cabinets sanitaires qui proliféraient déjà à travers le pays commençaient à devenir un véritable problème de santé publique parce que non conformes à la réglementation en matière d’ouverture et de fonctionnement et devenaient des mouroirs pour les patients.

Face à ce désordre ambiant, le gouvernement a décidé de sonner la fin de la récréation dans ce secteur pris en otage par les clandestins. Pour le Pr Léon Nzouba, il était donc plus qu’urgent de mettre un terme à cette incurie.

Le ministre de la Santé explique que ces cliniques ne remplissent pas les conditions requises pour pratiquer la médecine. Il dénonce aussi le fait que les médecins et paramédicaux en service sont dans leur majorité des expatriés non qualifiés ou sont détenteurs de fausses autorisations et d’aucuns ne sont pas reconnus par les pairs.

Cette situation est à l’origine de nombreux décès dans ces structures sanitaires et dont le dernier en date remonte à début avril dernier dans un cabinet d’accouchement de «Venez-voir» à la suite de la mort d’un bébé mutilé.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *