La forêt du bassin du Congo

L’Afrique centrale à l’heure du géo-journalisme

Advertisement

Libreville, Lundi 2 Mai 2016 (Infos Gabon) – Yaoundé, la capitale politique du Cameroun a abrité du 19 au 23 avril 2016, un séminaire de renforcement des capacités des hommes et femmes des médias venus de la sous région d’Afrique centrale sur le géo-journalisme. La rencontre initiée par Info-congo était animée par des spécialistes.

Pendant cinq (5) jours, s’est déroulé dernièrement à Yaoundé au Cameroun un atelier à l’endroit des journalistes ressortissants d’Afrique centrale. Il s’est agi pour les participants de découvrir et d’expérimenter le géo-journalisme, une nouvelle façon de traiter, collecter et rapporter les données pour un compte rendu plus attractif des faits de l’environnement.

A cette occasion, notre confrère David Akouna, manager d’Info-congo, a indiqué ceci : « cet atelier vise à mettre à la disposition des journalistes de la sous région, des outils de performance pour une meilleure gestion de l’information et de la communication leur permettant de mieux cerner les problématiques liées à l’environnement, et à la forêt du bassin du Congo au bénéfice des populations locales », a-t-il argumenté.

Puis, parlant du géo-journalisme, il a dit que « le concept de géo-journalisme est, certes nouveau dans l’exercice de la profession pour certains, mais il revêt une importance capitale dans la mesure où nombre des rédactions diffusent peu de documents sur l’environnement. Il permet donc au journaliste d’éclairer au mieux une actualité grâce à l’utilisation d’outils géographiques telles que les cartes ou les données satellitaires », s’est-il défendu.

Trois objectifs majeurs ont été assignés à ce tour de table, à savoir : être capable de publier des articles qui montrent les défis auxquels sont confrontées les populations locales face aux effets du réchauffement climatique et la nécessité de préserver l’Afrique centrale ; amener les journalistes à pouvoir raconter, mieux rapporter les défis climatiques auprès du grand public ; enfin, fournir à ces professionnels là un appui multiforme devant leur permettre d’exercer dans les meilleurs conditions.

FIN/INFOSGABON/EI/2016 Source : Africtelegraph.com

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *