Ali Bongo Ondimba et les évêques

Messe pour la paix au Gabon

Advertisement

Libreville, Mardi 3 Mars 2015 (Infos Gabon) – L’Archevêque de Libreville, Monseigneur Basile Mve Engone, a célébré samedi 28 février, à la cathédrale sainte Marie de Libreville, la messe pour la paix au Gabon, devant le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Pr Daniel Ona Ondo, le Président du Conseil Economique et Social, Paul Biyoghe Mba et la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsouo. Du coté du clergé, on notait la présence de tous les six évêques catholiques du Gabon, dont le président de la conférence épiscopale Mgr Mathieu Madega Lebouakeran, ainsi que de nombreux prêtes de l’archidiocèse de Libreville.

L’on observera l’absence remarquée des acteurs politiques de l’opposition lors de cette prière commune pour la paix du Gabon. De l’homélie de l’archevêque, on retiendra les thèmes de l’amour du prochain et de l’amour de Dieu, à travers le livre de Deutéronome, l’épitre aux corinthiens et l’évangile selon saint Matthieu. « Eviter que les frères d’hier deviennent des ennemis d’aujourd’hui, à changer de manière de vivre, à sortir de notre confort et de notre paresse et à cultiver l‘amour autour de nous, à construire la paix dans nos cœurs, nos familles, nos lieux de travail, à l’école, dans nos différentes communautés et dans notre pays », a exhorté Basile Mvé Engone.

Et d’ajouter : « nous ne demandons pas que dieu fasse des miracles , mais qu’il fasse de nous des artisans de paix. Nous somme nous-mêmes les bâtisseurs de pais si nous nous engageons dans l’amour ».

Les réligieuses à Sainte-MarieEt de conclure : « que le Gabon se réconcilie avec le Gabon. Que les gabonais se réconcilient avec les gabonais. Que le Gabon se réconcilie avec Dieu. Que le Gabon bénisse et serve Dieu. Prions le seigneur afin qu’il fasse de nous des ouvriers de paix et des bâtisseurs d’amour ».

Le message des évêques sera ensuite remis au Président de la République, au Premier ministre et aux responsables des autres institutions constitutionnelles. On y relève une définition de la paix en ce que « la paix désigne le bien être de l’existence quotidienne, l’état de l’homme qui vit en harmonie avec la nature, avec lui même, avec Dieu, concrètement la paix est bénédiction, repos, gloire, richesse, salut, vie ».

De même les évêques y observent des crimes rituels, des grèves à répétition, qui paralysent le pays. Des violences sur des personnes et des biens, et la corruption contre lesquels ils exhorteront : « ne fermons pas nos cœurs mais écoutons la voix du Seigneur… l’amour de Dieu et du prochain est le chemin qui conduit à la paix véritable et durable ».

FIN/INFOSGABON/EI/2015

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *