Emmanuel Issoze Ngondet et Segolene Royal

Lutte contre les changements climatiques : Le Gabon pour une véritable stratégie de financement

Advertisement

Libreville, Mercredi 8 Mars 2017 (Infos Gabon) – Emmanuel Issoze Ngondet a réaffirmé le week-end dernier à Conakry la détermination d’Ali Bongo Ondimba à mobiliser les ressources pour la conservation de l’environnement.

Le Premier ministre gabonais a pris part le week-end dernier à Conakry, en Guinée, au sommet africain sur les énergies renouvelables. Au nom du président Ali Bongo Ondimba, Emmanuel Issoze Ngondet s’est félicité d’entrée de jeu du mandat attribué au Gabon pour présider aux destinées du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement sur les changements climatiques (CAHOSCC).

Il a par la suite salué l’action du président égyptien, Abdel Fattah Al Sissi dont les deux années passées à la tête du CAHOSCC a permis à l’Afrique de tenir son rang dans les négociations climatiques. «L’Union africaine a tracé la trajectoire que nous devons adopter à travers l’agenda 2063. Celui-ci sera donc au centre de l’action du CAHOSCC sous la coordination du Gabon », a-t-il souligné.

Sur les axes d’intervention de la mandature du Gabon, le Premier ministre est longuement revenu sur les actions que le président Ali Bongo Ondimba entend mener pour un développement durable du continent adapté aux contraintes climatiques. Dans son agenda, le président gabonais envisage la consolidation des acquis et le renforcement des initiatives continentales sur le climat. La mise en place d’une véritable stratégie de financement et de mobilisation des ressources nécessaires à la matérialisation des initiatives compte aussi parmi les priorités.

Le maintien de la cohérence entre les principaux organes africains de lutte contre les changements climatiques faisait aussi partie des axes abordés. Au nom du chef de l’Etat, Emmanuel Issoze Ngondet a réaffirmé que si le continent possède le deuxième plus grand bassin forestier au monde, il n’en demeure pas moins vrai que l’Afrique obtient très peu les financements internationaux disponibles alors que ceux-ci sont en constante augmentation.

Raison pour laquelle donc la stratégie du Gabon à la tête du CAHOSCC, va d’une part, s’articuler autour de la mobilisation de fonds auprès des instances financières, et d’autre part, du renforcement des capacités des structures bancaires sous-régionales en vue d’une gestion des fonds climatiques internationaux par des institutions locales.

Le chef du gouvernement gabonais avant de boucler son propos, a réitéré « l’engagement de pays africains à trouver des solutions aux questions climatiques. «Il doit se poursuivre dorénavant par des actions concrètes et fortes», a-t-il conclu.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *