Lucie Milebou Aubusson

Résolution de l’Union européenne : La réplique du Parlement gabonais

Advertisement

Libreville, Mardi 7 février 2017 (Infos Gabon) – La résolution du Parlement européen suscite des réactions au Gabon. Après le gouvernement c’est le tour des élus. Dans sa mise au point, la présidente du Sénat gabonais, Lucie Milebou Aubusson a fustigé avec fermeté des manœuvres intempestives et une volonté de déstabilisation du Gabon.

Après le vote par le Parlement européen le 2 février dernier d’une résolution mettant en cause les résultats de la dernière élection présidentielle au Gabon qui s’est soldée par la réélection d’Ali Bongo Ondimba, la réaction du Parlement gabonais ne s’est pas fait attendre. Par le biais de sa section ACP-UE, elle a répliqué à ce qu’elle qualifie de «manœuvres intempestives et soutenues de déstabilisation d’un pays souverain» et invite à cet effet «le peuple gabonais à redoubler de vigilance et à privilégier la voix du dialogue».

Réputée peu diserte en matière de déclarations publiques, la présidente du Sénat est sortie de sa réserve pour dénoncer cette attitude de ses homologues européens. «Elle met en évidence le coté partisan de « nos collègues de l’Union Européenne qui, sans attendre les résultats du dialogue national proposé par le président de la République, émettent des réserves sur la crédibilité et la pertinence d’un tel processus, attisant les tensions sociales internes, visant à fragiliser nos institutions », a tenu à préciser Lucie Milebou Aubusson.

Visiblement outrée, la présidente du Sénat a affirmé que cette résolution est tout simplement «une réponse à l’échec de la résolution de Nairobi au Kenya» en décembre dernier au cours de la 32e session de l’assemblée paritaire ACP-UE. Raison pour laquelle elle tient à condamner un simulacre de résolution mettant en cause «la légitimité d’un chef d’Etat élu par son peuple, qui a prêté serment conformément à la Constitution en vigueur et qui a été reconnu par la communauté internationale».

De l’avis de la parlementaire gabonaise, à travers leur dernière résolution, les eurodéputés ont tout simplement fait étalage de leur «coté partisan». Avec fermeté, elle n’admet pas que les parlementaires gabonais soient jugés par leurs homologues européens et fait savoir qu’une telle résolution a pour dessein inavoué d’attiser les tensions sociales au Gabon.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *