Sierra Léone : Les paiements numériques ont permis de sauver des vies et d’économiser 10 millions de dollars

Advertisement

Libreville, Samedi 21 Mai 2016 (Infos Gabon) – Une nouvelle étude des Nations unies révèle que les paiements numériques versés aux équipes d’intervention contre Ebola ont permis de sauver des vies et d’économiser 10 millions de dollars.

En utilisant les paiements numériques pour rémunérer les personnes employées dans la lutte contre Ebola, la Sierra Leone a énormément réduit les délais de paiement, évitant ainsi des grèves à grande échelle et garantissant une main d’œuvre stable pour éliminer Ebola. L’expérience de la Sierra Leone montre qu’il est crucial de se préparer tôt aux paiements numériques avant l’émergence d’une crise.

Les téléphones portables utilisés comme portefeuilles numériques pour payer les équipes d’intervention se sont avérés un outil d’une valeur inestimable dans le cadre de l’action de la Sierra Leone contre l’épidémie d’Ebola, selon une nouvelle étude réalisée par l’alliance Better Than Cash hébergée par les Nations-Unies, rapporte un communiqué.

Avec la multiplication sans précédent des instabilités économiques, des catastrophes naturelles et des conflits politiques, cette nouvelle étude apporte de précieux enseignements sur les façons d’exploiter le pouvoir de la technologie pour aider les équipes d’intervention d’urgence à atteindre plus de personnes, en les payant numériquement durant les crises. Le pays s’est débarrassé d’Ebola depuis le mois de janvier. Ce rapport précède de peu le tout premier Sommet mondial sur l’action humanitaire des Nations Unies qui débutera la semaine prochaine.

L’étude révèle aussi que les paiements numériques ont produit des résultats probants à la Sierra Leone, notamment : des économies de 10,7 millions de dollars américains pour le gouvernement, les contribuables, les partenaires de développement et les équipes d’intervention ; soit l’équivalent du financement du programme de gratuité des soins de santé à la Sierra Leone qui pourvoit aux besoins d’1,4 million d’enfants et de 250 000 femmes enceintes chaque année.

Le même rapport note une réduction des délais de paiement à une semaine contre plus d’un mois en moyenne pour les paiements en espèces.

En outre, l’expérience de la Sierra Leone montre l’importance critique pour les gouvernements, les entreprises et les organisations internationales de travailler conjointement pour développer des cadres politiques, des infrastructures et des directives opérationnelles pour les paiements numériques avant l’émergence d’une crise.

La Sierra Leone a été l’un des pays les plus durement touchés par l’épidémie d’Ebola, avec plus de 14 000 cas reportés sur les 28 000 cas au total en Afrique de l’Ouest. En Sierra Leone, les paiements numériques ont permis de quasiment éradiquer ces grèves, qui se produisaient huit fois par mois environ causant la perte de près de 800 jours de travail par mois.

« Les personnes employées dans la lutte contre Ebola mettent leur vie en danger chaque jour. Il était d’une importance vitale qu’elles reçoivent l’argent qu’elles avaient gagné, sans perte ou vol. Elles le recevaient immédiatement, puisque leurs familles n’avaient pas d’autre source de revenus ; et seuls les travailleurs légitimes ont été payés – personne d’autre. Payer les équipes d’intervention contre Ebola directement dans leur portefeuille numérique plutôt qu’en espèces a permis d’atteindre ces objectifs, de sauver des vies et d’économiser plus de 10 millions de dollars », a affirmé le Dr Ruth Goodwin-Groen, Directrice générale de l’alliance Better Than Cash.

FIN/INFOSGABON/GM/2016

Copyright Infos Gabon

Advertisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *