Les officiers des FPN devant la presse

Gabon : Les FPN, à la pointe de l’action

Libreville, Mardi 14 Juillet 2015 (Infos Gabon) – Le travail accompli ces deux derniers mois (Mai et Juin) par les unités opérationnelles des FPN (Forces de Police Nationale) a fait l’objet d’une présentation officielle lundi 13 juillet dernier par leurs différents responsables.

A la faveur d’une rencontre avec la presse à Libreville le 13 juillet 2015, les lieutenants Colonels Arnauld Sandi Nombo, Chef d’Etat Major d’Investigations Judiciaires, Jean Claude Essandji, Directeur Central de la Lutte Anti Drogue, et Alain Djibril Iba-Ba, Préfet de police adjoint assurant l’intérim du Préfet, ont éclairé la lanterne de l’opinion sur le bilan statistique glané ces deux derniers mois pour permettre d’avantage une meilleure lisibilité des progrès enregistrés, en vue de dresser les perspectives.

Le Lieutenant Colonel Alain Djibril Iba-ba a démontré que le mois de Mai 2015 a été marqué par 300 plaintes reçues, et 61 présumés auteurs de vols, d’abus de confiance, escroquerie, ont été interpellés.

Au niveau de la lutte anti drogue, le Lieutenant Colonel Jean Claude Essandji a fait remarquer que celle-ci progresse en dent de scie par la spécificité des drogues, et pour 2015, les saisies de cannabis et d’héroïne sont en nette élévation par rapport à 2014.

A l’Etat Major d’Investigation Judiciaire appelé communément PJ (Police Judiciaire), le Lieutenant Colonel Arnauld Sandi Nombo a relevé que les mœurs, vols, escroqueries, détournements de fonds publics, etc. sont les délits ayant rythmé le quotidien des populations ces derniers temps, et venant à les regrouper par statistique, il est arrivé à ceci : Atteintes aux personnes (33%) ; Atteintes aux biens privés (50%) ; Infractions économiques et financiers (16%), etc.

Il faut rappeler que cette nouvelle procédure cadre parfaitement avec la vision du nouveau Commandant en chef des Forces de police nationale, le Général de Brigade Clotaire Thierry Oyé Nzué, qui veut que les FPN soient actuellement plus communicantes pour rompre définitivement avec les habitudes du passé.

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon