International

Burkina Faso:Roch Marc Christian Kaboré renversé

Libreville, Lundi 24 Janvier 2022 (Infos Gabon) – L’armée a annoncé ce soir la destitution du chef de l’Etat au cours d’une déclaration lue sur les antennes de la télévision publique.

Comme annoncé en matinée, les mutins ont finalement fait leur déclaration en soirée en direct sur les antennes de la Radiotélévision du Burkina Faso (RTB). Par la voix du capitaine Sidsoré Kader Ouedraogo, ils ont annoncé la destitution de Roch Marc Christian Kaboré. « Au regard de la dégradation continue de la situation sécuritaire qui menace les fondements de notre nation, de l’incapacité du pouvoir de M. Roch Marc Christian Kaboré à unir les Burkinabè pour faire face efficacement à la situation et suite à l’exaspération des différentes couches de la population, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a décidé d’assumer ses responsabilités devant l’histoire devant la communauté nationale et internationale. Le mouvement qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité a décidé de mettre fin au pouvoir de M. Roch Marc Christian Kaboré ce 24 janvier 2022. Une décision prise dans le seul but de permettre à notre pays de se remettre sur le bon chemin et de rassembler toutes ces forces afin de lutter pour son intégrité territoriale, son redressement et sa souveraineté », ont-ils indiqué. Ils ont également dissout le parlement et annoncé la fermeture des frontières.

En journée dans un tweet, le chef de l’Etat déchu a fait une déclaration dans un lieu toujours tenu secret par l’armée. « Notre Nation vit des moments difficiles. Nous devons en ce moment précis sauvegarder nos acquis démocratiques. J’invite ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l’intérêt supérieur de la Nation. C’est par le dialogue et l’écoute que nous devons régler nos contradictions », plaidé Roch Marc Christian Kaboré. Un coup d’Etat qui ne passe pas à l’international. La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui se dit préoccupée par l’évolution de la situation politique et sécuritaire au Burkina Faso a fermement condamné ce coup de force. « La CEDEAO condamne cet acte d’une extrême gravité qui ne saurait être toléré au regard des dispositions réglementaires concernées », a-t-elle indiqué dans un communiqué. « Elle tient les militaires pour responsables de l’intégrité physique du président Roch Marc Christian Kaboré et leur demande de retourner dans leurs casernes, de maintenir une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités pour résoudre les problèmes », souligne le texte.

De son côté, l’Union africaine qualifie ces événements de très grave. Le président de la Commission, Moussa Faki Mahamat « appelle l’armée nationale et les forces de sécurité du pays à s’en tenir strictement à leur vocation républicaine, à savoir la défense de la sécurité intérieure et extérieure du pays ». L’Organisation des Nations unies et l’Union européenne ont également condamné ce renversement de régime.

FIN/INFOSGABON/SM/2022

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *