Société

Centre national de gérontologie-gériatrie de Melen:Le grand malade

Libreville, Vendredi 7 Août 2020 (Infos Gabon)-En visite inopinée dans cette structure, le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong, a déploré un ensemble de dysfonctionnements qui plombent la prise en charge des pensionnaires.

Après l’hôpital de Mouila, il y a quelques jours, c’était au tour du Centre national de gérontologie-gériatrie de Melen de recevoir la visite surprise du ministre de la Santé. Au cours de cette autre descente inopinée, Guy Patrick Obiang Ndong a fait un diagnostic sans complaisance des maux qui minent cette structure destinée à la prise en charge des personnes âgées. Le visiteur a surtout déploré des absences non justifiées du personnel, l’insuffisance en médicaments et consommables, l’utilisation irrationnelle du budget de fonctionnement, l’insuffisance en ressources humaines qualifiées, l’absence de registre pour patients, la mauvaise gestion des stocks d’aliments, des vols à répétition des équipements et des médicaments.

D’après lui, cet état de choses ne saurait favoriser une meilleure prise en charge de ces personnes du troisième âge. «Comment comprendre qu’une structure qui s’occupe des personnes âgées manque de tensiomètre ? Comment comprendre qu’une structure qui s’occupe des personnes âgées n’arrive pas à nous présenter un dossier de visite médicale de personnes âgées? Ce n’est pas normal que la dernière visite médicale remonte à 2018, voire 2019. Ce qui n’est pas normal», s’est offusqué le ministre de la Santé. Ce d’autant que ce centre bénéficie d’une allocation budgétaire de plus de 100 millions de F. Guy Patrick Obiang Ndong a sommé les responsables de lui faire parvenir dans de meilleurs délais un état de besoins en ressources humaines qualifiées, une utilisation rationnelle des budgets et d’effectuer une visite médicale aux patients. Il a promis de doter le centre d’un téléviseur et d’un congélateur pour la conservation des aliments.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *