Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba en bâtisseur à Port-Gentil

Libreville, Lundi 6 Avril 2015 (Infos Gabon) – Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a séjourné le week-end dernier à Port-Gentil, capitale de la Province de l’Ogooué-Maritime, où il a procédé samedi sitôt après sa décente d’avion, à la visite guidée des travaux de l’aéroport international de Port-Gentil, dont l’ambition est davantage ouvrir la capitale économique au monde et au développement.

Après Port-Gentil, le Chef de l’Etat s’est rendu dans les chantiers d’Ozouri A et B situés dans les environs d’Omboué, où est construite la route Port-Gentil – 0mboué, longue d’environ 93 km, et dont les ponts provisoires de l’Ogooué, du Nkomi et de Booué, ainsi que les pieux des ouvrages définitifs ont été posés.

Ladite route qui s’inscrit dans le schéma national d’infrastructures cher au Président Ali Bongo Ondimba, vise à ouvrir la presqu’île au reste du pays et ainsi booster le développement des échanges inter villes et provinces. Vu sur un plan du niveau des prix, le ralliement par voie terrestre de la ville de Port-Gentil aura pour incidence d’en augmenter l’offre de denrées alimentaires produites localement dont les prix s’en verront diminué du fait du rapport de l’offre et de la demande. Car, la cherté de ces denrées à Port-Gentil s’explique par leur rareté telle qu’elle procède de leur difficulté d’écoulement. En effet, une forte demande face à une faible offre conduit à la hausse des prix.

Ali Bongo sur le chantier de l'aéroport de Port-GentilLe Président Ali Bongo Ondimba a en outre lancé le début de l’assainissement des bassins versants de la ville de Port-Gentil, qui sera réalisé par la société Acciona.

Il a également accordé une attention toute particulière aux cas de détérioration des voiries Benoit Iquaqua reliant le château à l’Asecna, notamment l’axe transfo-carrefour SEEG et la route de Salsa, de même que l’axe cimetière lazaret –tchengué, et l’école de commence où les travaux sont arrêtés.

Ce séjour marigoveen d’Ali Bongo Ondimba suit donc celui qu’il a effectué il y a peu de temps dans l’Ogooué Ivindo ou des chantiers d’infrastructures ont aussi été visités et inaugurés, parallèlement au lancement du programme Graine.

Le Chef de l’Etat a donc poursuivi une fois encore sa volonté toujours renouvelée de suivre lui même, à chaque fois que son agenda le lui permet, l’évolution des chantiers aussi bien à Libreville qu’à l’intérieur du pays.

Ainsi dans sa stratégie nationale de développement économique et sociale du pays, le chef de l’Etat entend-t-il grâce à cette route de haute importance, permettre l’accélération des échanges entre la presqu’île enclavée qu’est la province de l’Ogooué-Maritime et les autres provinces du Gabon, en réalisant sa connexion au reste du réseau routier nationale. Avec pour enjeu majeur, l’écoulement par voie terrestre des marchandises, denrées et autres produits, ainsi que la densification des mouvements des populations marigovéennes vers les autres provinces et vice versa.

Le Pont aux environs d'OmbouéMais en outre, cette œuvre de développement infrastructurel de la capitale économique du Gabon, dont la ville d’Omboué d’où est natif l’actuel leader de l’opposition gabonaise Jean Ping, apparaît comme un vrai pied de nez du Chef de l’Etat qui agit ainsi en bâtisseur de la région natale de l’opposant. Surtout qu’on ne connait aucune réalisation de Jean Ping en ces lieux, après des décennies de leadership politique d’ancien Vice-premier ministre sous feu Omar Bongo Ondimba.

Certains avertis concluent qu’Ali Bongo Ondimba présente donc la meilleure garantie du développement économique et social du pays, même dans les régions qui ont vu naître les opposants. Le terrain serait alors déjà miné pour Jean Ping en Ogooué-Maritime, s’il envisageait de se porter candidat à l’élection de 2016.

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *