Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba est une légende vivante en politique

Libreville, Samedi 7 Septembre 2019 (Infos Gabon) – Indéniablement, jamais un président de la République n’a été le personnage d’une légende à plusieurs scénarios tissés par des metteurs en scène aussi bien politiques que journalistiques.

En effet, depuis 2009, Ali Bongo Ondimba est perçu comme un OVNI. S’il s’est glissé dans la peau d’un digne héritier de la pensée de son illustre père, des personnalités politiques du premier cercle l’ont soutenu, à cause de son rapprochement avec le pouvoir et de sa patronymie. D’autres le redoutent, lui collent des poncifs.

Tout un paradoxe se joue dans des historiettes dignes d’un feuilleton à plusieurs rebondissements se jouant autour des concepts non maîtrisés.

Fort de son premier mandat qui a démarré en fanfare, sa première trouvaille : le PSGE, pour concrétiser les promesses de campagne, avant d’enchaîner un deuxième.

C’est la debandade dans les rangs du parti qui verra des figures tutélaires quitter le navire pour des eaux paisibles qui vont s’avérer un véritable saut dans l’inconnu, parce qu’ils ont voulu travailler autrement.

Dans ce contexte explosif, un homme doit resserrer les troupes. Ceux qui sont partis ont changé de convictions sans changer les mêmes réflexes vers des séparations à n’en point finir.

Ali Bongo Ondimba (ABO) procède par des réformes courageuses, les mises en garde, les évaluations et les populations qui se demandent si la solution n’est pas ailleurs, voient notre mammouth dégraissé : la Fonction publique retrouve de la respiration et prévoit le recensement biométrique.

C’est la réponse aux questions obsédantes et nombreuses sur les standards démocratiques pour un pays qui produit le pétrole, le bois, l’uranium, peut aussi importer l’expérience des autres pour l’adapter. Kevazingo comme le PSGE n’ont pas été que des prototypes, les animateurs sont devenus des empêcheurs de tourner en rond et les ont sclérosés.

ABO est revenu contrôler et verrouiller. Cela est passé en travers la gorge de ceux qui, aujourd’hui dépensent beaucoup pour des invectives à tout va, confondant mesure et démesure.

L’insubmersible ABO est aux commandes, n’en déplaise à ceux qui se mettent devant pour l’offenser, ils vont rectifier leurs tirs.

FIN/INFOSGABON/EM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Brice Laccruche Alihanga dans le Woleu-Ntem : Consolider la paix et l’unité

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *