Environnement Société

Gabon : Bilan des audiences sur le trafic de faune

Libreville, Mercredi 29 mai 2019 (Infos Gabon) – L’ONG Conservation Justice a fait le point des audiences d’avril et mai 2019 dans différents tribunaux du Gabon.

Les mis en causes avaient un point commun, le trafic de faune. Mais au regard des peines, l’ONG les trouvent peu dissuasives.

Conservation Justice reste convaincue que la loi en matière de répression dans les actes de trafic de faune au Gabon demeure peu dissuasive. La peine de prison maximale n’est que de six mois dans le Code forestier.

L’ONG espère un durcissement des mesures de lutte et prend l’exemple d’autres pays. La peine de prison est de 3 ans au Cameroun, 5 ans au Congo, 10 ans au Bénin et au Burkina Faso.

Avec le nouveau Code forestier, Conservation Justice souhaite un changement pour dissuader les trafiquants de faune.

Pour l’heure, entre avril et mai 2019, plusieurs affaires ont connu leur épilogue dans différents tribunaux du Gabon. Au Tribunal de Franceville (Haut-Ogooué), DJAMAL HAMADOU (Habib) a été condamné à un an de prison ferme pour récidive sur la détention et la vente d’ivoire.

Aussi, trois chasseurs dont, Hervé YEMBENGOY, Patrick MPIREBO et Egide LEKOUNE, ont été condamnés à un an de prison ferme pour chasse d’une espèce intégralement protégée (éléphant) et détention illégale d’armes.

Au Tribunal de Libreville, François OLLAME ONDO s’en sort, le 30 avril 2019, avec une peine de 4 mois de prison ferme, 50.000 FCFA d’amende et 1.000.000 FCFA de dommages et intérêts au profit des Eaux et Forêts.  Il avait été interpellé dans un motel de Libreville le 8 avril 2019 en possession de 4 pointes d’ivoire.

De la dizaine d’audiences, les peines les plus lourdes viennent du Tribunal de Franceville. Pour l’ONG Conservation Justice, ces décisions fortes devraient dissuader les trafiquants de faune.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Exploitation forestière illégale : Une société chinoise fait tourner la justice

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *