Politique

Gabon : Concertation de la classe politique sur la biométrie, le CND et la CEMAC

Libreville, 22 janvier 2013 (Infos Gabon) – Le Président de la Republique gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a ouvert ce mardi à Libreville une concertation avec les acteurs politiques nationaux portant sur la biométrie, le Conseil National de la Démocratie et la commission de la CEMAC. Cette convention, dont les résultats doivent être rendus au plus tard le 15 février prochain, est une démarche importante dans la standardisation des rapports politiques qui existent entre les partis de la majorité et ceux de l’opposition.

Près de 200 acteurs politiques nationaux se sont retrouvés avec le Chef de l’Etat gabonais ce 22 janvier 2013 à la Cité de la Démocratie pour discuter sur les questions liées à la mise en œuvre de la biométrie dans le système électoral gabonais.

Le Président Ali Bongo Ondimba a en effet organisé cette réunion politique afin de débattre avec les acteurs politiques de trois sujets principaux.

Le premier abordé a été la mise en place d’un mécanisme de gestion de données personnelles dans le fichier électoral national favorable à l’implantation de la biométrie dont le budget a déjà été mis à disposition. Cette nouvelle technologie est importante aux yeux de la classe politique en ce sens qu’elle vise à renforcer la démocratie et à réussir les élections dont les résultats ont toujours été contestés depuis 1990, et ceci malgré les modifications apportées d’un commun accord lors des concertations politiques.

Le second sujet sur lequel les partis politiques souhaitent trouver une issue favorable au sortir de cet arrangement est la consolidation du Conseil National de la Démocratie (CND) qui, depuis sa création en 1996 est limitée à une fonction ne lui accordant pas une véritable action dans la sphère politique nationale, selon la loi 13/96 du 15 avril 1996 portant création dudit Conseil. Présidé jusqu’alors par certaines personnalités de l’opposition uniquement représentées au Parlement, l’objectif est ici d’instaurer une plate-forme de dialogue politique au Gabon en étendant vers toutes les formes politiques reconnues la structuration du CND.

Le troisième sujet abordé au cours de cette rencontre est la mise en place d’une commission de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) qui définira l’agenda du Gabon à la tête de la CEMAC. Elle sera composée des acteurs politiques nationaux.

Cette concertation, dont les conclusions doivent être rendues au plus tard le 15 février prochain avec transmission au Chef de l’Etat, est importante car elle marque un tournant dans la normalisation des rapports entre la majorité et l’opposition dont les acteurs les plus radicaux (le CDJ et l’Union des Forces pour l’Alternance (UFA) avaient décliné la précédente rencontre sur la CEMAC.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *