Politique

Gabon : Jean Marie Ogandaga présente le nouveau système de rémunération

Libreville, Vendredi 20 Mars 2015 (Infos Gabon) – Au cours d’entretien qu’il a accordé au quotidien l’Union, dans sa parution de vendredi 20 mars, le ministre gabonais de la Fonction publique, Jean Marie Ogandaga, a dévoilé les caractéristiques fortes du nouveau système de rémunération des agents de l’Etat, en cours d’élaboration.

Le ministre de la Fonction publique, dans son entretien avec les journalistes, a évoqué un nouveau régime de rémunération indiciaire, qui consistera en l’aménagement d’une grille de rémunération qui rendrait opératoire les grades, en plus de passer à une pluralité de grilles de rémunération en fonction des spécialités. S’y ajoutera un retraitement du SMIG, une rétribution de l’ancienneté et des performances individuelles.

Dans ce nouveau système, ceux qui travailleront plus, gagnerons plus. Les autres avantages sont ce qu’aucun agent de l’Etat gabonais ne gagnera moins de 150 000 FCFA par mois. Un autre attrait en est la revalorisation des faibles rémunérations avec effet immédiat sur les pensions indexées sur la solde indiciaire.

Mais encore, relativement aux revendications des syndicats, Jean Marie Ogandaga a expliqué que le nouveau système de rémunération aboutira à une augmentation des salaires, en plus de ce que le SMIG deviendra caduc autant pour le secteur public que pour le secteur privé, pour ne pas freiner l’activité.

Concernant particulièrement les enseignants, le nouveau système de rémunération mettra en place une pluralité de grilles adaptées spécifiquement aux corps des enseignants, des enseignants chercheurs, des chercheurs, des médecins spécialistes, etc.

Une autre innovation concerne la régularisation des situations administratives, la gestion des carrières et retraites, qui faisait l’objet d’actes administratifs pris hors délais et suivant un circuit des visas et signatures notoirement lourd. Pour régler ces difficultés, des directions centrales des ressources humaines (DCRH) sont présentement déployées dans les différents départements ministériels pour rendre plus court ces circuits de signatures et de visas.

En outre, il est dévolu aux DCRH la mise en œuvre des politiques publiques en matière de gestion des ressources humaines ainsi qu’en matière de gestion administrative. Entrent dans ce cadre, la gestion prévisionnelle et budgétaire des ressources humaines, l’évaluation des performances professionnelles et la gestion des promotions.

Par ailleurs, s’agissant de la définition des postes et profils, elle est dévolu à la direction générale de la Fonction publique, en collaboration avec les DCRH affectées dans chaque département ministériel.

Le ministre a, à l’occasion de cet entretien, décliné le programme des départs volontaires et des départs anticipés à la retraite, qui propose une indemnité de départ volontaire et un bonus de départ anticipé à la retraite pour une enveloppe globale évaluée à 25 milliards pour 5000 agents en 2012. Les intéressés peuvent ainsi retirer une fiche d’inscription au ministère de la Fonction publique et suivre la procédure indiquée.

Autant des caractéristiques que présentera le nouveau système de rémunération en cours d’élaboration et de mise en œuvre dans le cadre de la construction d’une administration apte à impulser et à accompagner les efforts nationaux pour l’édification du Gabon moderne et émergent, cher au Président Ali Bongo Ondimba.

FIN/INFOSGABON/AM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *