Economie

Gabon : Total sommée de respecter la législation

Libreville, Jeudi 9 Août 2018 (Infos Gabon) – La multinationale française est également condamnée à s’acquitter de l’ensemble des frais de justice.

Le Tribunal de première instance de Port-Gentil, statuant en audience civile de référé le 1er août dernier, a rendu son verdict dans l’affaire opposant l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) à Total Gabon. Dans son jugement, Anouchka Mabamba, le président du tribunal, a sommé la multinationale française à mettre un terme à ses agissements qui violent la législation en vigueur.

Dans la crise qui secoue l’entreprise depuis quelques temps, celle-ci aurait adressé des convocations aux employés grévistes qu’elle menaçait, contrairement au code du travail, de virer.

«Statuant publiquement, par ordonnance contradictoire du juge des référés, d’heure à heure, en matière civile et en premier ressort, disons que l’émission des lettres de convocation à un entretien préalable en vue d’un licenciement pour avoir pris part à une grève non déclarée illicite, constitue un trouble manifestement illicite, né de la violation des dispositions des articles 342 à 345 du Code du travail», souligne l’extrait du répertoire des jugements civils du 3 août dernier.

Par ce verdict, il est demandé à Total Gabon de mettre un terme à des menaces vis-à-vis des employés grévistes. «Enjoignons dès lors Total Gabon SA d’avoir à cesser toute procédure de cette nature, pour ce motif, à l’encontre des six salariés concernés. Ordonnons l’exécution provisoire sur minute, et avant enregistrement, nonobstant toutes voies de recours de la présente. Condamnant la société Total Gabon aux entiers».

Traduction : la multinationale française est condamnée à s’acquitter de l’ensemble des frais de justice. On se souvient qu’au nombre des revendications formulées par l’ONEP pour un retour à la sérénité au sein de l’entreprise, l’évolution des carrières, la classification socioprofessionnelle, le paiement du 13e mois, le bonus programme 4 C, l’élaboration d’un nouveau système de rémunération, le groupement d’intérêt économique, le paiement d’un bonus partiel de cession des actifs, la mutation du personnel des sites vers la base, la prime de panier, l’évolution des primes sur le Cap Lopez et la prime de responsabilité figuraient au rang des préalables.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Total serait-elle sur le départ ?

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *