Politique

Gabon : Vers un recensement des agents de l’Etat

Libreville, Vendredi 10 Mai 2019 (Infos Gabon) – L’audit annoncé par le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, des effectifs de la Fonction publique permettra de connaitre le nombre exact de fonctionnaires que compte le pays.

Dans le cadre de l’émission “52 minutes avec”diffusée mercredi soir en direct sur la chaîne de télévision Gabon 24, le chef du gouvernement gabonais a abordé les principales thématiques qui sont au cœur des priorités de son équipe. Dans un échange vif, franc, sincère et dénué de toute langue de bois et de toute démagogie, Julien Nkoghe Bekale a démontré qu’il maîtrisait la situation et que le président de la République, Ali Bongo Ondimba, ne s’était pas trompé de personne en le désignant pour conduire cette équipe chargée de mettre en œuvre son vaste programme de réformes économiques destiné à terme à améliorer les conditions de vie des Gabonais.

Face à la journaliste impertinente et perspicace, l’invité a en 52 minutes, entretenu le public sur les questions liées au chômage et à l’emploi qui préoccupent le chef de l’Etat au quotidien. Il a ainsi annoncé dans les tout prochains jours un important toilettage du fichier des agents de l’Etat à travers un audit réalisé par le ministère du Travail et de la Fonction publique. Non seulement qu’il va permettre de débusquer les fonctionnaires fictifs, mais il va également permettre à l’Etat de maîtriser la masse salariale et de trouver des niches d’emplois pour insérer d’autres citoyens.

A ce jour, le Gabon compte près  de 102.000 fonctionnaires  qui coûtent plus  de 70 milliards de francs CFA par mois au Trésor public. «Notre Etat est obèse, il faut réduire les charges de l’Etat en commençant par le nombre de fonctionnaires. Si nous traitons bien le fichier de la fonction publique, nous pourrions avoir entre 20 000 et 30 000 emplois qui n’existent pas. Il faut revoir le fichier de la Fonction publique», a indiqué l’orateur.

Il a par la suite exhorté les jeunes à s’orienter vers le secteur privé, pourvoyeur d’emplois et de croissance. «C’est le secteur privé qui est créateur d’emplois, de richesse et de croissance, l’Etat reste un simple accompagnateur et facilitateur », a conclu Julien Nkoghe Bekale.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Nkoghe Bekale appelle à un syndicalisme responsable

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *