International

Guinée : Alpha Condé maltraite ses militaires …!

Libreville, Jeudi 19 Mai 2016 (Infos Gabon) – Que se passe t-il vraiment en Guinée ? En tout cas, Alpha Condé, président de la Guinée et ses militaires se regardent en chiens de faïence. Le premier magistrat de la Guinée, Alpha Condé rumine sa colère. Il a dit d’un ton ferme « que le contrôle pour la sécurité des personnes et de leurs biens, sera assurée par la police et la gendarmerie. Du coup, Alpha Condé a annoncé l’interdiction aux militaires d’ériger des barrages aussi bien à Conakry que dans les villes de l’intérieur du pays.

Le président de la Guinée Alpha Condé se fâche contre ses militaires. Il n’a pas hésité à dire ses quatre vérités. Maintenant, le contrôle pour la sécurité des personnes et de leurs biens, sera assuré par la police et la gendarmerie, a laissé entendre Alpha Condé. Pour le président guinéen, ces deux corps sont également sous l’œil du cyclone. Il a promis des sanctions sévères à tout corps qui ne respecterait pas ses consignes.

« Aucun militaire ne doit être vu à un barrage. Conformément aux accords que nous signés avec les syndicats, on va lutter contre les barrages », a soutenu Alpha Condé avec amertume. Pour le président guinéen, « le contrôle sera assuré par la police et la gendarmerie ». Il a martelé qu’il ne changera pas d’avis.

« Tout militaire qui sera vu au niveau d’un barrage sera radié. Tout policier ou gendarme qui se rendrait coupable de racket contre les citoyens sera également radié », a-t-il rajouté dans ses propos.

Une chose est certaine : des barrages sont érigés un peu partout à Conakry, renseigne notre source digne de foi.

Selon le premier magistrat du pays, des hommes en uniforme rackettent les noctambules qui ont la malchance de tomber dans leurs filets. Une question taraude l’esprit. Comment vont se comporter les politiciens ? Vont-ils accepter la décision du premier magistrat Alpha Condé ? Car, ce peuple vit dans une tourmente totale.

FIN/INFOSGABON/GM/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *