Economie

Les 50 ans de l’OPRAG : Les travaux des comités techniques de l’AGPAOC

Libreville, Vendredi 12 Avril 2024 (Infos Gabon) – Ils ont orienté leurs réflexions sur le fonctionnement optimal de l’Association des Gestionnaires des Ports d’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC).

Dans la poursuite des activités retenues au programme pour la commémoration du cinquantaine de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG), le secrétaire général du ministère des transports Denise Landria Nziengui, a procédé le 8 avril à Libreville à l’ouverture officielle des travaux des comités techniques – finances et études économiques (CTFEE), et également des comités affaires administratives et juridiques (CAAJ). Ceux-ci ont orienté leurs réflexions sur le fonctionnement optimal de l’Association des Gestionnaires des Ports d’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC).

Dans son allocution, le secrétaire général du ministère des transports, Denise Landria Nziengui a mis en avant les investissements structurants réalisés par le Gabon pour redynamiser le secteur portuaire. « Avec environ 850 kilomètres de linéaire côtier, le Gabon a entrepris depuis plus d’une décennie la redynamisation du secteur portuaire à travers des investissements structurants, comme le témoignent les projets de développement des ports fluviaux, de création des complexes industrialo-portuaire et de construction du port en eau profonde de Mayumba au sud-ouest du Gabon », a-t-elle expliqué.

En sa qualité de secrétaire général de l’AGPAOC, Jean Marie Koffi a invité les participants à lancer un débat constructif autour des défis et opportunités auxquels leur association est confrontée. Selon lui, il est important de maintenir la compétitivité et la durabilité de l’organisation en abordant des sujets tels que : la gestion financière responsable, les stratégies économiques et les politiques administratives efficaces pour les années à venir.

Comme l’a expliqué le président du conseil d’administration de l’OPRAG et le rapport du secrétariat général de ladite association, quant au comité affaires administratives et juridiques, il s’est penché, a-t-il avancé, exclusivement sur les actes contentieux et la conformité de textes de celles-ci.

Notons qu’à l’issue des travaux, les experts ont formulé le vœu d’harmoniser les infrastructures portuaires, d’optimiser les opérations et de promouvoir la sécurité maritime. A cet titre, quinze (15) recommandations ont été formulées, dont six (6) initiées par les CAAJ sur la prise en charge des réformes liées à la sécurité maritime par exemple, et les neuf (9) autres par les CFEE en faveur de la poursuite des actions de recouvrement des arriérés de cotisations des ports membres, etc.

FIN/INFOSGABON/SM/2024

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *