Economie

Plaidoyer pour un projet intégrateur : Olam intéressé pour construire le port sec des 3 frontières

Libreville, vendredi 20 Septembre 2019 (Infos Gabon) – Le port sec entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale est une idée géniale. C’est ce qui ressort de la réunion de concertation sur les projets intégrateurs tenue le jeudi 12 septembre 2019, à Bata, en Guinée équatoriale entre la commission de la CEMAC et les membres du gouvernement du pays hôte.

Le président de la commission, Daniel Ona Ondo a expliqué que, dans le cadre des sujets liés au Programme économique régional (PER), la construction des ports secs a été identifié comme prioritaire.

La zone propice à la concrétisation de ce projet, à ses yeux, est celle des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale. A l’époque, personne n’envisageait vraiment cela. Il a argumenté par le regain d’activités qui booste les économies de la sous-région et l’intensification des échanges commerciaux entre ces pays.

Or, en ces temps, il peut commencer sous forme de partenariat public-privé (PPP), cela intéresse particulièrement le grand groupe OLAM qui serait prêt à investir, selon Daniel Ona Ondo.

C’est une suggestion appréciée par le ministre d’Etat équato-guinéen de l’intégration, Baltazar Engonga. Il a donné des assurances que les plus hautes autorités seraient informées de cette initiative louable de la CEMAC. Bien sûr, certains peuvent faire la fine bouche et jouer en trompe-l’œil.

Sans doute son département ministériel tient à réaliser ce rêve en tenant informé le président de la commission dans les meilleurs délais, car les opérateurs économiques y trouveront aussi leur compte dans la perspective de la construction d’une zone économique spéciale.

FIN/INFOSGABON/EM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Litige : Le Gabon remporte le procès contre Eurofinsa

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *