Société

Relaxe : Les confrères de Gabon Media Time sont libres

Libreville, Jeudi 5 octobre 2023 (Infos Gabon) – Les quatre journalistes de ce média en ligne gabonais ont recouvré la liberté dans la nuit après plusieurs heures passées à la Direction générale des recherches.

Après plusieurs heures de garde à vue à la Direction générale des recherches (DGR), le directeur de publication de Gabon Media Time et ses trois journalistes ont finalement été relaxés dans la nuit. Harold Leckat et ses collaborateurs Leonel Mbeng Essone, Esther Kengue et Karl Maure ont déféré à une convocation après avoir publié un sonore dont la voix serait celle d’André Patrick Roponat, procureur de la République de Libreville.

Dans cet élément enregistré au cours de la perquisition effectuée au domicile de Ian Ghislain Ngoulou, ancien directeur de cabinet de Noureddin Bongo, on peut entendre : « mets ça dans l’enveloppe, tu vas aller compter au bureau ». « Une injonction qui porte atteinte aux règles inhérentes aux conditions générales des saisies », s’est indigné le média en ligne.

Sur les images abondamment relayées sur les réseaux sociaux, l’on peut voir ahuri des malles et des cantines bourrées de billets de banque. Gabon Media Time a tenu à cet effet à relever « qu’après saisie d’espèces, le total est censé être mentionné dans un procès-verbal contresigné. La compilation doit être faite sur le lieu de la saisie en présence des forces de l’ordre ». A en croire le journal, cela n’a pas été fait.

Des sources dignes de foi affirment que les quatre journalistes ont été libérés grâce à une intervention du président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguéma, et du ministre de la Communication, Laurence Ndong.

FIN/INFOSGABON/SM/2023

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *