International

Zimbabwe : Appel à la justice pour les manifestants tués en 2018

Libreville, Vendredi 9 août 2019 (Infos Gabon)Le gouvernement du Zimbabwe a été critiqué pour ne pas avoir traduit en justice les soldats qui ont tué six personnes et en ont blessé des dizaines d’autres dans des manifestations postélectorales l’an dernier.

Des soldats avaient ouvert le feu le 1er août 2018 sur des manifestants sans armes qui défilaient contre un retard dans la publication des résultats électoraux du mois précédent. Six personnes avaient perdu la vie et 35 avaient été blessées.

Ces tirs avaient indigné la communauté internationale et discrédité le nouveau gouvernement dans ses tentatives de distanciation d’avec le régime de l’ancien président Robert Mugabe.

Dans un communiqué marquant le premier anniversaire de la tuerie, Amnesty International a déclaré qu’il y avait assez d’images pour identifier les soldats qui ont tiré à balles réelles sur les manifestants.   

“Si le gouvernement zimbabwéen veut prouver son engagement en faveur des droits humains, il doit faire en sorte que les rouages de la justice tournent plus vite que l’année écoulée”, a déclaré la directrice adjointe pour l’Afrique australe de cette ONG Muleya Mwananyanda.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

Lire 👉 Gabon : Voici le calendrier des élections législatives partielles

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *