Politique

La présidence du CJCA à Marie Madeleine Mborantsuo

Libreville, Lundi 11 Mai 2015 (Infos Gabon) – La clôture samedi 9 mai des travaux du 3e congrès de la conférence des juridictions constitutionnelles africaines (CJCA), débuté le 8 mai, a été marquée par la remise du fanion de la présidence du CJCA à Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise, déjà auréolée dans le passé d’honneurs similaires dans le cadre des autres organismes internationaux de regroupement des juridictions constitutionnelles. Le premier des juges constitutionnelles du Gabon, est assisté dans sa nouvelle fonction de six vices présidents et d’un secrétaire général.

Un énième signe de considération pour le Gabon et son peuple à travers la personne de cette magistrate de formation et docteur en droit, qu’est Marie Madeleine Mborantsuo, qui a été désignée, samedi, à Libreville, présidente de la CJCA.

Sereine et décontractée, la nouvelle promue a annoncé poursuivre le sillon emprunté par ses prédécesseurs, pour la réalisation des orientations déjà retenues à Libreville et celles à venir au cours de son mandat.

Un hommage mérité a ainsi été rendu à M. Robert Dossou et à sa suite, à M Theodore Holo, le président sortant de la CJCA et président de la cour constitutionnelle du Benin, pour l’habileté, la compétence et le dynamisme démontrés pendant son mandat.

A rappeler que le thème des assises de Libreville était ‘’Cours constitutionnelles et fonction de régulation’’, d’où sont sortis quatre rapports de synthèse qui traitent des différents systèmes juridiques en vigueur dans les pays de l’organisme continental. Les éminents juges constitutionnels et professeurs n’ont pas manqué d’apporter leur contribution sur le thème de ces assises. En outre, des enseignants-chercheurs ont commis des communications sur la régulation.

Une assemblée générale s’est ensuite tenue pour entériner des mesures à l’instar de l’accord de coopération avec l’Union Africaine (UA) qui donne qualité à la CJCA d’observer les élections pour son compte.

Les adhésions des juridictions constitutionnelles de Madagascar, des Comores, de Tanzanie et de Djibouti, ont aussi été adoptées. Cette assemblée générale a, en outre, enregistré favorablement la demande d’admission de leur semblable du Brésil comme observateur, ainsi que la participation aux travaux de la cour constitutionnelle d’Ethiopie.

Le prochain rendez-vous est pour l’Afrique du sud, un choix guidé par la rotation entre pays hôtes de la conférence et l’élargissement des horizons et expériences, a déclaré Marie Madeleine Mborantsuo.

Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba a été spécialement remercié, ainsi que le Premier ministre, Pr Daniel Ona Ondo, le président du sénat, Lucie Milebou Aubussson et la mairesse de Libreville, Rose Christiane Ossouckah Raponda, pour leur contribution à la réussite des travaux.

Mme Mborantsuo a certainement désormais en ligne de mire le 8e congrès de l’association des cours constitutionnelles ayant en partage le français, prévu se tenir en juin prochain.

FIN/INFOSGABON/MD/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts