Sports

8ème de finales de la Coupe de la CAF : Mounana en barrages cinq ans après Missile

Libreville, Jeudi 21 Avril 2016 (Infos Gabon) – Le Centre de formation Mounana (CF Mounana), s’est qualifié mercredi dernier pour les barrages de la Coupe de la CAF, aux dépens des Egyptiens de ENPPI (2-0, 0-2, 5-4 tab), au terme de la phase des tirs au but. Mounana retrouve un stage atteint par Missile FC en 2011, dans cette même Coupe de la CAF.

Hervé Patrick Opiangah peut se frotter les mains. Son club a obtenu une qualification historique après avoir résisté à l’épreuve des nefs. Après avoir battu ENPPI à l’aller à Libreville (2-0), le match retour des 8ème de finale de la Coupe de la CAF s’annonçait difficile pour les Mounanais. Les Egyptiens d’ENPPI ont réussi à refaire leur retard au retour au Caire, en marquant deux buts sans en encaisser. Les deux formations étant revenus à égalité parfaite à la fin du temps réglementaire, l’arbitre central a fallu recourir à la série des tirs au but pour départager le CFM et ENPPI.

Plus déterminés, plus forts mentalement et physiquement et plus adroits, les Mounanais ont transformé leur cinq tentatives contre les Egyptiens qui ont raté une. A 5-4, les Mounanais pouvaient exulter et surtout remercier le ciel car ils sont revenus de très loin, à l’issue d’un dernier quart d’heure de jeu stressant et une épreuve de tirs au but interdite aux cardiaques.

Après avoir accédé cette saison pour la première fois en 8ème de finale de la Coupe de la CAF marqués trois échecs consécutifs, Mounana se qualifie donc pour la première fois de son histoire en barrages. Est-ce l’année du CFM ?

Mounana égale donc la performance de Missile FC qui, en 2011, avait échoué face aux Algériens de la JS Kabylie (3-0, 0-3, tab, 3-0). C’est un exploit que le CFM vient de réaliser.

Après la JS Kabylie, tombeur de Missile en 2011 et l’Entente Sétif, bourreau de l’Union sportive de Bitam en 2013 (2-0, 0-2, 5-3 tab), le club égyptien n’a pas eu plus de chance. Pas plus que l’USMA d’Alger, sorti par l’USB en 2013 (3-0, 0-0).

Dernier rescapé des clubs gabonais encore en lice en compétition africaine, après la sortie prématurée de Mangasport en Ligue des champions par les Congolais d’Etoile (0-0, 0-3), Mounana a donc sauvé l’honneur des clubs gabonais. L’arrêt du championnat ne l’a pas empêché de poursuivre son aventure. Si depuis deux ans, les deux représentants gabonais sont éliminés très tôt sur l’échiquier africain, cette fois, un va plus loin. Il a fallu l’équipe de Mounana pour briser ce signe indien.

Mais pour les barrages, ce sera un club encore plus difficile à passer que Mounana va retrouver. Serait-ce encore un gros marceau Magrébin ? Dans quel état psychologique et physique, Mounana jouera-t-il les barrages puisque les matches aller des Play-offs de la CAF se disputent les 6, 7 et 8 mai prochains et les retours entre le 17 et le 18 mai ?

Ceci dit, cette qualification laisse penser que le National-Foot professionnel n’est pas si médiocre que l’on pense. Avec un peu de sérieux et de détermination de leur staff dirigeant, les clubs qui prennent part au championnat professionnel gabonais peuvent faire mal en Afrique.

Cette qualification est aussi la résultante de l’entêtement pour certains et de la passion débordante pour les autres d’Hervé Patrick Opiangah, qui a formé ce club pour qu’il rayonne d’abord au pays et ensuite en Afrique.

FIN/INFOSGABON/EP/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *