Politique

Arrestation de certaines personnalités : Les clarifications de Nkoghe Bekale

Libreville, Jeudi 21 Novembre 2019 (Infos Gabon) – Le Premier ministre, chef du gouvernement justifie ces interpellations par un souci de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Loin d’une chasse aux sorcières.

L’opinion publique n’arrête de s’interroger sur l’interpellation en cours de nombreux hauts cadres du sérail. Dans le souci de lever toute équivoque et mieux éclairer la lanterne des uns et des autres, le Premier ministre, chef du gouvernement a fait une déclaration publique mardi.

Dans cette sortie, Julien Nkoghe Bekale explique que ces arrestations se font dans le cadre de la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite qui plombent la bonne marche des institutions de l’Etat. Et non une chasse aux sorcières comme le prétendent d’aucuns.

«Nous ne pouvons pas accepter l’impunité. Les diverses interpellations de ces derniers jours, qui ne sont nullement une chasse aux sorcières visant une quelconque catégorie de citoyens, s’inscrivent dans le droit fil de cet engagement du gouvernement à lutter contre la corruption et l’enrichissement illicite», a-t-il indiqué. Avant d’assurer l’opinion quant aux mesures prises en vue d’une justice équitable.

«Je voudrais rassurer nos compatriotes que toutes les procédures judiciaires liées à ces interpellations seront faites dans le respect des droits de la défense et de la présomption d’innocence», a-t-il relevé.

L’orateur a par la suite réaffirmé la détermination de son équipe à mener une lutte sans merci contre ce phénomène. «Devant la volonté maintes fois exprimée par le président de la République de bâtir une République exemplaire, le gouvernement que je dirige s’est résolument engagé dans la lutte contre les actes répréhensibles de gestion, dans la lutte contre la mauvaise gouvernance, dans la lutte contre l’impunité. Nous allons intensifier cette lutte tout en étant conscients que sa réussite pleine et entière repose aussi sur notre capacité collective à y mettre fin pour l’avenir et le bien-être du Gabon et des Gabonais», a lancé entendre Julien Nkoghe Bekale.

Une détermination qui s’appuie sur la voie tracée par le président Ali Bongo Ondimba qui, lors de son message à la Nation du 31 décembre 2017, avait annoncé les couleurs en ces termes : «C’est donc un changement radical de gouvernance que j’entends mettre en œuvre et qui s’appuie lui-même sur un changement radical de méthode». Le 8 juin 2019, il était revenu sur cet engagement qui le tient à cœur.

«Il est capital pour notre Nation d’en finir, une fois pour toutes, avec la corruption qui gangrène nos institutions. Il est capital d’en finir avec la mauvaise gestion, la mauvaise gouvernance, qui nous empêchent d’avancer et nous interdisent de récolter les fruits des efforts colossaux et multiformes que l’Etat a consentis», avait alors martelé le chef de l’Etat.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Les cinq fiertés d’Ali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *