International

France : Une nouvelle affaire judiciaire plane sur Nicolas Sarkozy

Libreville, Vendredi 10 Octobre 2014 (Infos Gabon) – Alors qu’il ne s’est pas encore extirpé des affaires judiciaires dont celle du Bygmalion, le journal ‘’Le Monde’’ a révélé mardi que la justice française enquête depuis deux ans et demi maintenant sur un dossier qui impliquerait la présidence de Nicolas Sarkozy, le candidat déclaré à la présidence de l’UMP.

Les faits de l’affaire remonteraient à 2010 et concerneraient la vente d’hélicoptères à un régime autoritaire, assortie de soupçons de retrocommissions et de pressions sur des personnalités politiques, avec à la clé des chefs d’inculpation de ‘’ blanchiment en bande organisée’’, ‘’corruption d’agents publics étrangers’’, ‘’complicité et recel’’ de ces délits.

Les personnes présumées incriminées et placées en garde à vue dans cette affaire ne sont autre que Jean François Etienne des Rosaies, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy quand il était Président de la République et Nathalie Gonzalez-Pedro, ex chargée de mission de Claude Guéhant alors Secrétaire Général de l’Elysée, sous la présidence de Sarkozy.

La traque judiciaire quant à elle remonterait à avril 2012 lorsque Tracfin s’apercevra des mouvements suspects de plus de 300 000 euros sur les comptes bancaires de Jean François Etienne des Rosaies, suffisants pour susciter une enquête préliminaire, puis une information judiciaire au printemps 2013. Il s’en suivra donc un rapprochement entre ces mouvements financiers douteux et la signature des contrats au Kazakhstan en 2010 alors que Nicolas Sarkozy est Président la République.

Les soutiens politiques de l’ex Président français réagissent en termes ‘’d’acharnement ‘’ contre le candidat à la présidence de l’UMP pour le doute. L’ancien ministre UMP Thierry Mariani ironise : « aujourd’hui ce sont les hélicoptères du Kazakhstan ; demain ce seront les libellules d’Ouzbékistan, ça fait un peu trop ».

Erick Woerth, un autre ancien ministre, a emboîté le pas en lançant, à propos des affaires judiciaires et de la campagne de M. Sarkozy, « il y en a une par jour et il y en a une avant chaque meeting… il y a un meeting ce soir, donc … il y a une affaire ; je ne crois pas qu’il y ait un meeting demain, donc il n’y aura pas d’affaire demain ».

Par ailleurs, les juges sont revenus minutieusement sur le voyage de Nicolas Sarkozy au Kazakhstan en 2009 et pensent que le Président de ce pays Nazarbaiv avait demandé à M. Sarkozy en contrepartie des contrats, qu’il intervienne dans une affaire de trois oligarques kazakhs poursuivis par la justice belge. Le journal Le Monde de relever que comme par coïncidence, ces hommes d’affaires kazakhs « ont bénéficié d’une loi d’exception votée par le Sénat belge à la hâte leur ayant permis d’éviter la prison » et que deux intermédiaires et une avocate niçoise ont été mis en examen en septembre dernier.

FIN/INFOSGABON/AM/2014

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *