Société

Gabon : A propos du décès du journaliste Placide Moulakou

Libreville, Mardi 28 Octobre 2014 (Infos Gabon) – Alors qu’il était annoncé sur la toile il y a quelques jours comme luttant contre la mort dans un hôpital de Libreville des suites d’un empoisonnement, voilà que la triste nouvelle vient de tomber sur le décès dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 octobre 2014 à la clinique El Rapha, des suites d’une maladie, de Placide Iman Moulakou, le directeur de publication du journal ‘’Le Scribouillard’’, un homme marié et père de plusieurs enfants. Raphaël Ntoutoume Nkoghe, Conseiller du Président de la République, a annoncé mardi qu’une plainte a été déposé auprès du Parquet de Libreville.

« C’était un grand homme des medias et intègre que nous venons de perdre », a confié un proche du défunt. Certains confrères le décrivent comme un homme altruiste et toujours à l’écoute du prochain.

« Je suis tout simplement affligé, abattu. Ce n’est pas un ami que je viens de perdre, c’est un frère. Il laisse un grand vide autour de moi, sans parler de sa famille. Vous ne pouvez pas savoir comment elle est bouleversée en ce moment. Pour moi, c’est une perte immense », a expliqué pour sa part Raphaël Ntoutoume Nkoghe, Conseiller du Président de la République, dans une interview accordée au journal ditengou.

Et de poursuivre : « je l’ai eu au téléphone le vendredi 24 octobre. J’ai eu du mal à reconnaître sa voix tant la fatigue était présente dans son souffle. Une semaine auparavant, j’avais aussi parlé avec lui. Il m’avait dit qu’il n’allait pas bien. A la question de savoir de quoi il souffrait, sa réponse a été sèche et totale : +J’ai été empoisonné+, m’a-t-il affirmé. Du coup, j’ai paniqué et de suite je lui ai demandé de me passer sa femme. Je leur ai alors demandé d’aller immédiatement à l’hôpital. La suite, vous la connaissez comme moi ».

A en croire M. Ntoutoume Nkoghe, la famille a déposé ce matin une plainte contre X pour homicide volontaire. Ce qui nécessitera forcément une autopsie. Et ce n’est qu’après les résultats de celle-ci que l’on aura une visibilité précise sur la suite de cette affaire. « Sinon je vous confirme que la Procureur de la République a reçu une plainte ce matin », a-t-il précisé.

On rapporte que Placide Iman Moulakou s’était fait des ennemis, notamment dans l’opposition, en raison de ses révélations. Il lui est par ailleurs attribué la vision d’une presse aux moyens mutualisés et plus responsables.

Il avait servi comme journaliste à la ‘’Griffe’’ avant de devenir directeur de publication du journal ‘’Le Scribouillard’’. Il était aussi président de l’amical des éditeurs pour le développement de la presse qui regroupe ‘’Le scribouillard’’, ‘’Gabaon’’, ‘’La Griffe’’ et ‘’Le soleil’’.

En dehors de la communication, l’homme était un entrepreneur dynamique.

L’équipe Infos Gabon présente ses condoléances à la rédaction du journal ‘’Le scribouillard’’ ainsi qu’à la famille du disparu.

FIN/INFOSGABON/AM/2014

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *