Politique

Gabon : Ali Bongo invite la presse à plus de professionnalisme et de responsabilité

Libreville, Mardi 16 Janvier 2018 (Infos Gabon) – Le président de la République recommande aux professionnels de la plume les notions d’éthique et de déontologie, et annonce l’ouverture prochaine d’une Ecole de journalisme.

Appel à l’éthique

En s’adressant vendredi aux hommes et femmes des médias dans le cadre de ses vœux de nouvel an, le président de la République n’a pas manqué de dresser un tableau sombre de la presse gabonaise. Dans un diagnostic sans complaisance, Ali Bongo Ondimba a dénoncé le phénomène de fausses nouvelles, la diffusion des messages de haine et de division.

«Cette attitude qui ne nous grandit pas, et qui n’honore point la profession de journaliste, met en péril chaque jour un peu plus, la cohésion sociale et l’esprit du vivre-ensemble que nos prédécesseurs se sont donnés tant de mal à bâtir. Tout ceci bien que regrettable, traduit selon moi une véritable liberté d’expression dans notre pays, gage de notre démocratie, contrairement à ce que certains parmi nous veulent faire croire», a-t-il fustigé.

Face à toutes ces dérives, le chef de l’Etat appelle à plus de professionnalisme et de responsabilité. «Dans un secteur d’activité aussi sensible que celui dans lequel vous évoluez, le professionnalisme ne saurait se dissocier de la notion de responsabilité. Deux qualités qui devraient habiter chacun d’entre vous et qui constitue le fondement de l’éthique journalistique», a déclaré Ali Bongo Ondimba.

«Les notions d’éthique et de déontologie devraient être les leitmotive de votre engagement lors de l’accomplissement de votre mission qui est celle d’informer, de renseigner, de décrypter, d’expliquer et de faire comprendre», a-t-il recommandé.

Nouveau Code de la communication : une révolution

Selon l’orateur, le nouveau code de la communication ne devrait pas être considéré comme une épée de Damoclès suspendue au-dessus des médias, mais plutôt comme un nouveau pacte qui appelle les uns et les autres à plus de responsabilité et de maturité. «Avec l’avènement des nouveaux médias et l’expansion toujours plus grande des réseaux sociaux auxquels sont exposées les générations futures, il est urgent d’interpeler par ce texte les hommes et les femmes des médias sur certaines pratiques», a martelé le président gabonais.

Le nouveau texte prévoit des mécanismes concrets pour financer les actions de développement et de promotion des entreprises et industries de la communication et de la cinématographie. Ali Bongo Ondimba annonce à cet effet la mise en œuvre dans de meilleurs délais du «Fonds d’aide et de soutien à la communication».

Au sujet de la crise que traverse aujourd’hui, la radio Africa n°1 et l’Agence gabonaise de presse, il rassure quant aux négociations entre ces deux médias et le ministère de la Communication dans l’optique de trouver des solutions durables malgré un contexte économique délicat.

Ouverture de l’Ecole de journalisme

Dans le but de professionnaliser davantage ce secteur et de densifier l’offre en matière d’information, le chef de l’Etat a annoncé l’ouverture prochaine d’une école de formation en la matière. «L’Ecole de journalisme, dont vous avez fait mention dans votre discours, ouvrira prochainement ses portes. Je peux donc déjà vous annoncer que, dès la rentrée scolaire prochaine, c’est-à-dire 2018–2019, cette école spécialisée accueillera ses premiers étudiants», a-t-il annoncé.

Il a ensuite recommandé méritocratie aux professionnels de la communication. Car, dira-t-il, «le monde de la communication est un monde dans lequel seuls les meilleurs sont capables de se hisser au sommet de la pyramide. Les meilleurs, c’est-à-dire ceux qui font leur travail librement, consciencieusement et avec rigueur dans le strict respect des lois et règles, de la déontologie et de l’éthique professionnelles».

Il a également annoncé la mise à la disposition des journalistes dans les tout prochains jours d’un outil dénommé PressOne pour leur permettre d’avoir accès à l’information auprès des sources officielles. «Il donnera accès aux professionnels des médias que vous êtes à des contenus inédits et exclusifs sur nos différentes actions. Images, vidéos, textes et audios seront compilés sur cette plateforme de partage entièrement conçue pour vous», a conclu Ali Bongo Ondimba.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *