Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba candidat en 2016 pour lutter contre les privilèges

Libreville, Mardi 1er Mars 2016 (Infos Gabon) – Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle qui doit se tenir vers fin Août 2016 alors qu’il visitait, en compagnie de son épouse, Sylvia Bongo Ondimba, le chantier de la route Port Gentil – Omboué destinée à relier l’île Mandji au continent. Un nouveau mandat de 7 ans qu’il compte obtenir pour lutter contre les privilèges indus et bâtir un meilleur vivre ensemble fondé sur l’inclusion, la méritocratie et la solidarité. Ali Bongo Ondimba répond ainsi à plusieurs associations et Gabonais qui lui ont demandé de se porter candidat à ce scrutin.

« Changeons ensemble ! », a lancé Ali Bongo Ondimba dans une adresse aux Gabonais retransmise en direct sur Gabon Télévision le lundi 29 février 2016. Le Président de la République a formulé le souhait d’obtenir la confiance renouvelée des citoyens, auxquels il a adressé ce vif appel. Un changement, a-t-il insisté, pour favoriser la création d’emplois, la promotion de l’entreprenariat, le soutien à la formation, l’élargissement de la couverture médicale actuelle, « pour lutter avec détermination contre les privilèges indus et bâtir un meilleur vivre ensemble fondé sur l’inclusion, la méritocratie et la solidarité ».

« J’ai besoin de vous pour consolider et construire ensemble ces ponts de l’espoir, ces ponts de l’avenir. Mes chers compatriotes, je vous invite à emprunter le pont qui nous permettra d’enjamber les obstacles que nous pourrions rencontrer sur la route vers le progrès, le bonheur et la prospérité de notre cher pays, le Gabon », a indiqué le Chef de l’État, inspiré par la dimension métaphorique de cet ouvrage d’art en construction à Ozouri à quelques kilomètres d’Omboué, la ville natale du nouveau opposant Jean Ping, investi aussi candidat à l’élection présidentielle de 2016 par une partie de l’opposition.

C’est donc dans l’Ogooué-Maritime, là même où jaillit il y a exactement soixante ans le premier pétrole du Gabon, au cœur de ce delta longtemps considéré comme infranchissable et où pourtant une route et des ponts gigantesques surgissent, qu’Ali Bongo Ondimba a exprimé « ce rêve commun de garantir à nos familles une vie meilleure » comme un nouveau pacte avec la Nation. Rappelant que « les Gabonaises et les Gabonais sont la plus grande richesse du pays », il a réaffirmé sa volonté de poursuivre les grands changements nécessaires à la libération du potentiel humain, en particulier par l’autonomisation des femmes et des jeunes.

« Je suis bien le fils du Président qui disait ‘Dieu ne nous a pas donné le droit de faire du Gabon ce que nous sommes en train de faire’. Ce message, je l’ai bien entendu. Comme j’ai bien compris les combats menés par certains pour préserver et perpétuer ce système de privilèges. C’est la raison de mon engagement résolu pour mettre notre pays sur la voie du changement », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Si vous croyez que nous pouvons construire plus de ponts pour plus de grands changements, alors je vous demande de vous lever avec moi, de vous joindre à moi et de travailler avec moi pour changer ensemble notre pays, notre Gabon bien aimé ».

FIN/INFOSGABON/FM/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *