Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba favorable à une révision du code de nationalité

Libreville, Lundi 22 Mai 2017 (Infos Gabon) – Sauf changement de dernière minute, le Gabon deviendra le premier pays africain à reconnaître un droit au retour en faveur des descendants des déportés africains. Pour faciliter le retour des descendants d’esclaves, le Gabon entend réviser son code de nationalité.

Au terme d’une rencontre au palais présidentiel avec une délégation des afro-descendants venus au Gabon pour participer à un colloque sur la décennie des afro-descendants décrétée par l’ONU en 2014, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a laissé entendre le vendredi 18 mai 2017 qu’il est favorable à une révision du code de nationalité de son pays.

Il s’agit pour le numéro un gabonais d’y introduire une disposition spécifique permettant de faciliter l’accès à la nationalité gabonaise des descendants des déportés africains durant plusieurs siècles d’esclavage.

Les participants à ce colloque co-organisé par l’ONU et le Centre international des civilisations bantu (CICIBA) ont réfléchi sur tous les voies et moyens pour arriver à un accord historique entre les descendants des esclaves africains et les peuples noirs d’Afrique.

Dans la déclaration de Libreville publiée au terme de ce colloque, Libreville s’est engagée de réviser son code de nationalité pour faciliter l’accès à la nationalité gabonaise aux afro-descendants qui en exprimeraient le besoin.

A noter que la capitale gabonaise doit son nom de Libreville à la libération des esclaves sur sa côte. Elle faisait suite à l’abolition de l’esclavage dans les années 1800.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *