Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba ou le prix de la renaissance ?

Libreville, Jeudi 16 Mai 2019 (Infos Gabon) –  Déjà en plein recouvrement de sa santé, le président gabonais savoure une partie de l’accélération des réformes par le souci du bien-être des populations.

A commencer par l’emploi, une des priorités de son septennat, il a continué à imprimer sur la feuille de route de chaque ministre l’impérieuse nécessité de redynamiser cette période lourde de menaces avec la crise de la chute du prix de baril du pétrole.

De fait, il est beaucoup sollicité par ceux qui ont gardé la maison en son absence afin de bénéficier de ses précieux conseils, ainsi que des recommandations appropriées comme l’attestent la problématique de l’excellence dans le secteur éducatif et les réactions des syndicats acquis à la cause de la facilité et de la loi du moindre effort.

Si le prix de son attente lui a permis de renaître des cendres simultanément avec des résultats époustouflants aux législatives d’octobre dernier, nombre de ceux qui propagent de fausses informations se foutent le doigt dans l’oeil. C’est dans leur ADN que de publier de la chicane et de se pervertir dans les mensonges grossiers.

Néanmoins, nul ne sait encore quelle en serait la véritable contrepartie. Les conjectures sur son état de santé se brouillent chaque jour davantage sans autre ligne de mire. Et l’homme n’a jamais lâché prise quand il s’agit de travailler pour le Gabon.

Du coup, c’est l’image d’un président métamorphosé qui est acclamé à chacun de ses passages depuis son retour définitif au pays et qui s’emploie à répondre aux préoccupations de son peuple. Cette année 2019, étant l’année de ses dix années au pouvoir, il est à la recherche des symboles, notamment son leitmotiv percutant de l’émergence en 2025 n’est pas en sourdine. C’est l’ambition qui l’accompagne et le requinque.

Certes, il a connu toutes sortes d’attaques insensées de la part des esprits qui n’ont jamais compris cette pensée de Jean-François  Revel : “Le problème n’est pas de se tromper mais de persévérer dans l’erreur en la reconduisant, une fois qu’on a tiré les leçons de l’histoire”. Ce n’est malheureusement pas le cas.

A se demander si cette guerre inutile de nerfs n’est pas la conséquence de l’échec de nos opposants à tous les scrutins. Pour l’instant, laissons à Ali Bongo Ondimba ce qui est à lui et aux illusionnistes ce qui est à eux.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Ali Bongo Ondimba-Alassane Ouattara : Moment de retrouvailles au palais du bord de mer

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *