Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba réélu avec 49,80% des voix (officiel)

Au Gabon, le président Ali Bongo Ondimba a été réélu pour un nouveau mandat de 7 ans. Il a obtenu 49,80% des voix face à 9 autres candidats dont Jean Ping qui arrive en deuxième position avec 48,23%. L’annonce a été faite cet après-midi par le Ministre de l’intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya. C’était au siège de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap), à Libreville.

Ali Bongo Ondimba est réélu à la Présidence de la République avec 49,80 % des voix. Cette annonce du Ministère de l’Intérieur a été faite sur invitation du Président de la Commission électorale nationale autonome et permanente. La réunion de la CENAP a permis une validation commune, finale et définitive des résultats officiels du scrutin.

L’opposant Jean Ping et ses partisans contestent ces résultats. Le président de la Cénap les a renvoyés vers la Cour constitutionnelle. L’instance habilitée à recevoir d’éventuels recours avant la validation de ces résultats.

Du côté du pouvoir, dont les membres attendaient ces résultats avec sérénité, l’heure est à la fête.

« C’est avec la plus grande reconnaissance pour les Gabonaises et les Gabonais que nous prenons connaissance des résultats de l’élection présidentielle du 27 août 2016 », a indiqué Alain-Claude Bilié By Nze, porte-parole du candidat Ali Bongo Ondimba.

Et d’ajouter : « Ces résultats interviennent dans un contexte de désinformation et de suspicion sur l’issue du scrutin et je le regrette. Ceci d’autant plus que nous venons de vivre une élection libre, démocratique et transparente. »

Pour lui, cette élection a non seulement permis d’élire légitimement un homme à la plus haute fonction, mais a également donné l’opportunité au peuple gabonais d’exprimer un grand pluralisme de ses opinions. « J’en veux pour preuve les résultats importants du candidat arrivé deuxième à cette élection », a dit M. Bilié By Nze.

« Cette élection présidentielle nous projette dans une nouvelle ère, une nouvelle dimension de notre démocratie. Ali Bongo Ondimba a toujours appelé de ses vœux la vivacité de débat politique dans notre beau pays : aujourd’hui, le Gabon a bien pris cette voie nouvelle et chargée d’espoir », a poursuivi Alain-Claude Bilié By Nze.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *